Mercedes juge "trop rude" la manoeuvre de Hamilton sur Rosberg

Après le Grand Prix des Etats-Unis qui a vu le sacre de Lewis Hamilton, Toto Wolff a expliqué qu’il aurait une discussion avec le nouveau Champion du Monde à propos de l'indicent du premier virage avec son équipier.

Auteur d’un envol moyen, Nico Rosberg s’est rapidement trouvé sous la menace de Lewis Hamilton. Le Britannique avait verrouillé l’intérieur du premier virage et, en sortie, il décida d’élargir pour mettre en difficulté son équipier.

Sauf que, contrairement à la plupart des précédents entre les deux pilotes, un contact a eu lieu. L’Allemand, poussé hors piste dans une partie sale, perdait alors trois places au profit des deux Red Bull et de la Force India de Sergio Pérez, avant de finalement reprendre la tête plus tard pendant le Grand Prix.

Eviter une escalade entre les deux pilotes

Une situation qui n’a pas vraiment été du goût de Rosberg mais aussi de Toto Wolff, le directeur de Mercedes AMG F1, qui s'est exprimé pour Motorsport.com : "Je pense qu’il [Rosberg] a des raisons d’être énervé pour cet incident en particulier. C’était trop rude et nous devons ne pas le laisser passer et en discuter."

"Pendant la course, j’étais plus heureux parce qu’émotionnellement le GP se passait bien pour Nico qui a entrevu la victoire et ça aurait finalement rétabli la situation."

"Mais Nico a commis une erreur qui lui a coûté la victoire", rappelle-t-il. "Donc je pense qu’il est important que nous nous asseyons dans quelques jours et que l’on en discute, parce que nous ne voulons pas que ce soit l’escalade vers quelque chose de plus gros."

Le temps de la discussion après celui de la célébration

S’il ne veut pas faire de l’ombre au titre de Lewis Hamilton, l’Autrichien souhaite crever un abcès naissant dont les premiers signes sont apparus dès la salle avant le podium et même sur le podium, où Nico Rosberg est apparu passablement agacé.

"C’est le moment de notre victoire dans le Championnat du Monde, mais je pense qu’il faut en parler. Je ne veux rien retirer à Lewis, car il mérite le titre. Réduire notre discussion d'aujourd’hui à cet indicent particulier n’est pas juste. Mais évidemment, nous devons en parler à un certain moment."

En 2014, après le Grand Prix de Belgique où Rosberg avait touché son équipier, entrainant sa crevaison puis son abandon, les dirigeants de Mercedes avaient sanctionné l’Allemand qui avait notamment dû présenter des excuses publiques, étant apparu clairement qu’il n’avait rien fait pour éviter le contact.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des Etats-Unis
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags austin, cota, déclaration