Mercedes - Le déficit de Red Bull ne vient pas de son moteur

Pour Paddy Lowe, le directeur technique de Mercedes, ce sont bien les niveaux d'appui aérodynamique et non la puissance du moteur qui expliquent le déficit de vitesse de pointe des Red Bull RB12.

Mercedes - Le déficit de Red Bull ne vient pas de son moteur
Paddy Lowe, directeur exécutif technique Mercedes AMG F1
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, en bagarre
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Podium : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, second; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur; Max Verstappen, Red Bull Racing, troisième
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Le podium (de g. à d.) : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, 2e, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, vainqueur, Max Verstappen, Red Bull Racing, 3e

Depuis qu'elle n'est plus la force dominante de la Formule 1, l'écurie autrichienne n'a de cesse d'expliquer que son manque de performance est lié à un déficit de puissance moteur. En 2014 et en 2015, Renault avait souffert du changement de technologie et avait échoué à fournir un moteur aussi performant que ceux de Mercedes ou, dans une moindre mesure, de Ferrari.

En 2016, le Losange a semble-t-il beaucoup progressé et rares sont les courses où le déficit de puissance présumé joue un rôle décisif face à la concurrence. 

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, lors duquel Red Bull a semblé faire jeu égal avec Mercedes dans les conditions humides, Paddy Lowe a expliqué que ce n'était pas la performance du bloc V6 turbo hybride français qui limitait la performance de la structure autrichienne.

"Silverstone est un circuit qui est indubitablement un vrai test pour une voiture, au niveau de la puissance et de l'aérodynamique", explique-t-il à Motorsport.com. "Il est intéressant que Red Bull soit constamment en train de vendre une histoire concernant la faible puissance qu'ils ont, mais juste pour faire une mise au point, lors de cette épreuve, comme ils le font souvent, ils ont choisi de courir avec un niveau d'appui aérodynamique plus important que nous."

"En conséquence, ils semblent avoir moins de puissance et ils sont plus rapides dans les virages, parce que c'est le choix qu'ils font. La réalité est qu'il n'y a pas une immense différence entre les moteurs actuellement, mais il y a toujours des différences entre les niveaux d'appui que vous pouvez utiliser."

La variation de l'avantage des Mercedes

Dans le même temps, Lowe explique qu'il est assez difficile de comprendre les variations de l'avance que compte Mercedes sur la performance, après des week-ends très dominateurs en Europe ou même en Autriche qui contrebalancent des performances plus serrées.

"C'est une de ces choses grâce auxquelles, si on arrivait à la comprendre pleinement, on dominerait le monde. C'est la même chose pour les gens qui disent à quel point il est facile d'acheter et de vendre des actions, après coup."

"Je dois admettre, depuis le temps que je suis en F1, je n'ai jamais complètement compris les aléas de la performance spécifique sur un circuit. C'est quelque chose que nous essayons continuellement de comprendre. Mais nous voyons quelques variations intéressantes dans les écarts."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Ericsson - "Impressionnant" de sortir du crash de Silverstone sans blessure

Article précédent

Ericsson - "Impressionnant" de sortir du crash de Silverstone sans blessure

Article suivant

Kvyat - Un rythme de course comparable à celui de Ferrari à Silverstone

Kvyat - Un rythme de course comparable à celui de Ferrari à Silverstone
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021