Mercedes juge être "en meilleure forme" sur la gestion des pneus

Après ses difficultés du GP du 70e Anniversaire, Mercedes estime que ses analyses d'après course ont plutôt porté leurs fruits et permis d'être "en meilleure forme" sur la gestion des pneus, même si la menace Red Bull reste bien présente.

Mercedes juge être "en meilleure forme" sur la gestion des pneus

Sur le circuit de Silverstone la semaine passée, Mercedes a connu une course très compliquée au niveau de la gestion des pneus. L'écurie, qui avait vécu des journées de vendredi et samedi plutôt bonnes, s'est retrouvée confrontée en course à un cocktail de conditions qui a permis à Max Verstappen de triompher sans jamais sembler être véritablement inquiété par les monoplaces qui l'avaient devancé d'une seconde la veille.

Lire aussi :

L'écurie allemande souffrait particulièrement de cloquage (ou blistering). Ce phénomène a sans doute été aggravé par le fait que la W11 produit énormément d'appui, ce qui soumet les gommes Pirelli à des contraintes particulièrement importantes sur une piste comme Silverstone et contribue à leur surchauffe. Or, Barcelone étant également un tracé exigeant pour les pneus et où l'appui joue un rôle important, l'écurie savait qu'il lui fallait procéder en vitesse à une analyse des causes de ses problèmes.

La première journée de roulage en Espagne a semble-t-il plutôt donné satisfaction aux hommes de Brackley, à l'image de leur directeur technique James Allison, qui a d'abord expliqué en quoi consistait le programme de vendredi : "Nous avons passé la semaine à l'usine à essayer de comprendre pourquoi la voiture de Silverstone avait du blistering à l'arrière, en essayant de nous assurer que nos réglages pour ce week-end en tiennent compte et améliorent la situation."

"Le programme d'aujourd'hui a vraiment été construit pour prouver si cette analyse avait porté ses fruits. Sur les trois types de pneus, à la fois pour les relais courts et longs, en essayant de s'assurer que sur cette piste très, très chaude, cette piste exigeante et d'aérodynamique, nous maîtrisons mieux les pneus."

Lire aussi :

"Nous avons toujours un bon rythme sur un seul tour, mais la course va être serrée", a ajouté Allison, faisant écho aux propos tenus par Lewis Hamilton sur le danger représenté par Red Bull. "Nous avons pu constater que sur les longs relais, Verstappen et nous étions plutôt à égalité."

"D'un autre côté, nous avons l'impression que les températures des pneus sont en meilleure forme qu'à Silverstone. C'est donc un bon point de départ."

partages
commentaires
La F1 interdit tous les tests sur les nouveaux circuits 2020

Article précédent

La F1 interdit tous les tests sur les nouveaux circuits 2020

Article suivant

EL3 - Mercedes reste intouchable, Ocon dans le mur

EL3 - Mercedes reste intouchable, Ocon dans le mur
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021