Mercedes n'a pas encore résolu ses soucis de pneus

Malgré le succès incontestable de Nico Rosberg à Monaco dimanche dernier, Mercedes AMG ne pense pas avoir résolu ses soucis d’exploitation des gommes Pirelli

Malgré le succès incontestable de Nico Rosberg à Monaco dimanche dernier, Mercedes AMG ne pense pas avoir résolu ses soucis d’exploitation des gommes Pirelli.

En Principauté, l’équipe allemande a pu concrétiser sa pole position grâce aux caractéristiques très particulières du tracé monégasque, avec une faible usure des pneumatiques et peu d’opportunités de dépassement.

A Montréal, la donne devrait donc être différente, et Mercedes se doit absolument de continuer à chercher les solutions pour tenir un rythme de course intéressant.

"C’est un défi permanent, et je ne prétendrais pas que nous sommes au top à ce sujet", reconnait Ross Brawn dans les colonnes d’Autosport. "C’est une course dans laquelle nous étions capables de gérer la situation sans que quelqu’un ne nous dépasse. L’objectif de la lenteur du début de course était de gérer la situation. Nous ne pouvons pas faire ça sur d’autres circuits, donc je pense que nous avons encore un long chemin à parcourir."

D’après le directeur technique de l’équipe Mercedes, le résultat d’ensemble aurait pu être bien meilleur encore si Lewis Hamilton n’avait pas fait les frais de la première sortie de la voiture de sécurité, en pleine période des premiers arrêts au stand.

"Evidemment, il y a eu un peu de confusion avec Lewis et ça n’a pas bien fonctionné pendant le Safety Car. Je pense que c’est un aspect malheureux du fait qu’il soit nouveau dans l’équipe et que nous soyons nouveaux pour lui. Donc ça n’a pas vraiment fonctionné comme prévu. Mais il avait un très bon rythme et, s’il n’y avait pas eu ça, il aurait certainement terminé sur le podium."

Si Monaco est encore loin d’avoir démontré que Mercedes était sur la bonne voie pour résoudre ses soucis pneumatiques, cette première victoire de Rosberg reste un vrai soulagement et une belle motivation supplémentaire.

"Cette victoire est un excellent coup de boost", avoue Brawn. "Je me demande ce qui est le pire : se qualifier en pole et ne pas concrétiser, ou ne pas se qualifier en pole et terminer là où vous vous êtes qualifié. Je ne suis pas sûr. Il y a un autre circuit qui arrive et pour lequel nous pouvons être raisonnablement optimistes."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités