Mercedes ne cède pas au pessimisme

Il y a une semaine, Mercedes AMG a vécu une grosse désillusion à domicile, sur le tracé du Nürburgring

Il y a une semaine, Mercedes AMG a vécu une grosse désillusion à domicile, sur le tracé du Nürburgring.

Alors que Lewis Hamilton avait signé la pole position le samedi, la course du Britannique s'est transformée en une difficile épreuve, qui l'a tout de même vu terminer à la cinquième place.

Neuvième, Nico Rosberg a lui aussi connu une course compliquée, et le démon de l'exploitation des pneumatiques a refait surface dans le clan des Flèches d'Argent.

Malgré ce résultat loin des espérances, Mercedes se montre calme et ne veut pas céder à la panique, comme l'a répété Toto Wolff, Directeur de l'écurie.

"L'Allemagne n'était pas une énorme déception, c'était juste décevant", a-t-il expliqué à Autosport. "Ce n'est pas agréable de voir une voiture qui a gagné une semaine plus tôt ne pas être aussi performante, passant d'une voiture de tête à une voiture de milieu de tableau. Mais nous savons que la voiture est assez rapide. Une voiture de se dégrade pas en seulement sept jours. [...] Je pense que nous avons des gens assez intelligents et que nous pouvons passer au-delà de ces problèmes."

La semaine prochaine, Mercedes AMG sera la seule équipe à ne pas pouvoir participer aux essais de Silverstone, en raison de l'interdiction décidée par le Tribunal International de la FIA dans l'affaire du Testgate.

"Évidemment, c'est toujours un désavantage de ne pas pouvoir faire d'essais", a reconnu Wolff. "Mais nous savions où nous étions, et nous devons faire du mieux que nous puissions faire. Au moins, nous avons trois jours pour réfléchir."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités