Mercedes ne "comprend pas" l'investigation de la FIA

Lewis Hamilton n’a laissé que des miettes à ses adversaires à Monza. Parti depuis la pole position, le double Champion du Monde a maîtrisé la course de bout en bout, sans jamais en perdre le commandement. 

Fort d’une avance confortable très tôt dans la course, le pilote Mercedes n’a jamais été inquiété par Sebastian Vettel, lointain deuxième, qui n’a rien pu faire face à la rapidité de la Flèche d’Argent. 

"Regardez cette foule, c'est incroyable de voir tous ces fans", s’est exclamé le Britannique sur le podium. "Je n'aurais pas gagné sans mon équipe, elle est remarquable, c'est vraiment spécial de les avoir. Ils travaillent si dur pour me donner cette voiture, ils ont fait du très bon boulot."

Une équipe qui lui a toutefois demandé d’attaquer très fort en fin de course, pour augmenter son avance. L’écurie est en effet sous investigation pour ne pas avoir respecté les pressions minimum imposées par Pirelli, et la victoire pourrait être remise en cause. 

"On ne comprend pas pourquoi ils ont vu des pressions plus basses, on va aller l'expliquer aux commissaires", explique Paddy Lowe, directeur technique de Mercedes. "Honnêtement, je ne comprends pas, car j'étais à fond dans la course. L'ingénieur Pirelli était parfaitement ravi des pressions sur la grille, donc on va voir. Nous n'avons rien fait de mal, mais on a voulu être prudents en demandant à Lewis de gagner du temps."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags monza, pirelli, pneus, pression