Mercedes - Notre domination peut être "néfaste" pour le spectacle

A la tête d'une équipe Mercedes qui ne laisse que des miettes à la concurrence depuis le début de la saison 2014, Toto Wolff est conscient du désintérêt que peut provoquer la domination de l'écurie allemande en F1.

Depuis l'introduction de la nouvelle réglementation technique concernant les unités de puissance l'an dernier, les Flèches d'Argent n'ont laissé échapper que quatre succès : trois glanés par Daniel Ricciardo l'an dernier, et un par Sebastian Vettel cette saison.

"En termes de spectacle, une équipe qui gagne pendant une longue période est sans aucun doute néfaste", admet le directeur de Mercedes dans les colonnes de City A.M. "Nous avons vu cela avec les six années de Ferrari au début des années 2000. Nous avons vu cela avec Red Bull pendant quatre années de suite. C'est la deuxième année pour nous. Cela n'aide pas le show, c'est clair."

Une mission à accomplir

Wolff reconnait les conséquences de la domination de Mercedes, mais rappelle qu'il n'a pas à s'en excuser. Car son travail, et celui de son équipe, reste de signer les meilleurs résultats possibles. Dans sa position, il souligne qu'il n'est là que pour œuvrer pour le bien de la marque qu'il défend, avec l'ambition de l'installer durablement dans la discipline.

"J'ai seulement une casquette, c'est celle d'essayer de développer l'équipe, d'en faire un favori durable et une équipe de course victorieuse", insiste-t-il. "C'est l'objectif car on ne gagnera pas le championnat chaque année. Il faut construire une organisation durable et dynamique, se réinventer soi-même et être un acteur compétitif du championnat."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags avenir, domination, spectacle