Mercedes - "Nous ne voulons pas décider qui finit premier ou deuxième"

partages
commentaires
Mercedes -
Par : Basile Davoine
15 nov. 2015 à 18:24

Toto Wolff s'est expliqué sur les choix stratégiques du constructeur allemand à Interlagos.

Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 mènent
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 mènent
Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 mènent
Toto Wolff, Mercedes AMG F1

La victoire de Nico Rosberg et la deuxième place de Lewis Hamilton à Interlagos ont scellé un nouveau doublé incontestable pour Mercedes. Mais la course brésilienne a également laissé un goût étrange aux fans, qui ont vu Hamilton buter sur Rosberg sans pouvoir tenter de manœuvre de dépassement, avant de se voir refuser la possibilité de changer de stratégie. Les deux Flèches d’Argent sont ainsi restées sur des plans identiques, et Toto Wolff s’en est expliqué. 

"Je pense qu’il n’y a rien de nouveau", relativise le directeur de Mercedes au micro de Sky Sports."Nous l'avons connu par le passé : suivre une voiture qui est forte aérodynamiquement est difficile. Une stratégie à trois arrêts l'aurait mis dix secondes derrière, il [Hamilton] aurait perdu la deuxième place au profit de Vettel! La controverse que l’on crée au sein de l'équipe est très mauvaise car l'un a la bonne stratégie, l'autre la mauvaise, et ils veulent comprendre pourquoi. On fait des expériences."

Interrogé pour savoir si ce choix pouvait être mal perçu, l’Autrichien répond clairement : "De ma perspective de fan, oui, tout à fait! Mais de l'intérieur, voulons-nous créer un précédent qu'il faudra résoudre et où il faudra jouer les médiateurs?"

"Si c'était la course qui décidait le championnat entre eux deux, nous pourrions penser à laisser entre les mains des pilotes de décider s'ils font deux ou trois arrêts. Nous y réfléchirions car nous ne voulons pas décider depuis le muret des stands qui finit premier ou deuxième."

Quoi qu’il en soit, Wolff refuse d’entendre parler d’aide pour Nico Rosberg, victorieux de son cinquième Grand Prix cette saison, le deuxième consécutif. 

"Nico n'avait besoin d'aucune aide. Nous sommes aussi forts qu'avant, nous maintenons le groupe uni. Nous parlons, nous communiquons, et s'il y a un gars qui est souvent agacé parce qu'il finit deuxième, nous en parlons et cela se résout."

Prochain article Formule 1
Une course sans surprises pour Jenson Button

Article précédent

Une course sans surprises pour Jenson Button

Article suivant

Seulement la satisfaction d'avoir vu l'arrivée pour Alonso

Seulement la satisfaction d'avoir vu l'arrivée pour Alonso

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Nico Rosberg Boutique , Toto Wolff
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités