Mercedes - Ne pas avoir de numéro un était "un défi à relever"

En 2017, Mercedes alignera deux champions du monde. Une réalité possible grâce au refus de privilégier Nico Rosberg ou Lewis Hamilton depuis qu'ils sont associés.

Au terme d'une troisième année de domination, ponctuée d'un troisième titre mondial des constructeurs, Mercedes a également vu Nico Rosberg décrocher la couronne chez les pilotes. L'année prochaine, pour la première fois, la firme à l'étoile alignera donc deux champions du monde, Lewis Hamilton ayant été sacré les deux saisons précédentes. 

Lors de chacune des trois dernières années, le constructeur allemand a dû gérer des moments compliqués tout en maintenant son approche consistant à laisser ses pilotes libres de s'affronter, dans le respect d'un certain nombre de règles internes. Jamais le statut de numéro un n'a été accordé à l'un ou à l'autre, conformément à l'engagement de départ avec le Britannique et l'Allemand. Le dernier Grand Prix de la saison, à Abu Dhabi, a pourtant démontré le week-end dernier à quel point la tension pouvait provoquer des maux de tête dans le staff de l'écurie de Brackley.

Néanmoins, si le comportement de Lewis Hamilton, en tête de course et cherchant à ralentir le peloton pour mettre en danger Nico Rosberg, a causé du tourment sous le crâne des stratèges de Mercedes, Toto Wolff assume encore aujourd'hui l'approche de son team.

"Quand nous avons réuni Lewis et Nico pour former notre duo de pilotes en 2013, nous avons été clairs sur le fait qu'il n'y aurait pas de statut de numéro un, pour aucun d'entre eux, et ils ne le voulaient pas non plus", rappelle le directeur de l'équipe. "Nous savions que nous avions deux talents de classe mondiale et que leur donner la même opportunité d'exploiter leur potentiel leur permettrait de tirer le meilleur d'eux-mêmes."

"En même temps, nous savions que cette approche nous apporterait parfois des moments difficiles à gérer. C'est quelque chose que nous avons pris en compte et accepté comme un défi à relever. Quand on voit les résultats que nous avons eus ensemble, il est clair que c'est la bonne approche. L'une des clés de notre succès, c'est qu'ils ont mutuellement repoussé leurs limites, et cela a placé la barre encore plus haut. Ce sont tous les deux des combattants nés, et la compétition intense qu'il y a eu est bonne pour eux, pour l'équipe et pour la discipline."

L'investissement d'une vie

L'Autrichien a également rendu un nouvel hommage appuyé à Nico Rosberg, désormais sacré après avoir fait partie du projet Mercedes F1 depuis le début de l'aventure en 2010, suite au rachat de Brawn GP par le constructeur allemand.

"J'ai vu la vidéo dont il [Rosberg] a parlé concernant ses premiers tours en karting, et j'ai trouvé que c'était une source d'inspiration", souligne-t-il. "Quand nous voyons les pilotes ici, aujourd'hui, en Formule 1, nous avons tendance à oublier tous les efforts qui ont été consentis pour les mener où ils sont. Quand je vois ce petit garçon dans un karting, il y a 25 ans, je réalise une fois de plus quel long parcours ce fut pour Nico, et tout ce qu'il a investi pour réaliser son rêve. Il a montré un tel investissement, et un tel pilotage pour arriver là où il est aujourd'hui. C'est un champion du monde qui le mérite totalement."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags toto wolff