Mercedes très prudent quant aux chances d'Ocon chez Williams

Toto Wolff reste sur ses gardes, alors que les négociations se poursuivent pour placer Esteban Ocon chez Williams en 2019.

Mercedes très prudent quant aux chances d'Ocon chez Williams
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India, et Lance Stroll, Williams Racing
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Lance Stroll, Williams FW41
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11

Alors que la dernière chance de rester en F1 en 2019 pour Esteban Ocon serait de décrocher un baquet chez Williams, et que l'écurie britannique a confirmé son intérêt, Mercedes reste très prudent quant à une issue positive. Cette possibilité reste notamment liée à la capacité de Williams à trouver des solutions pour son budget, qui lui éviteraient de recourir à un pilote en mesure d'apporter un budget important, comme pourraient le faire Sergey Sirotkin ou Robert Kubica.

Vacciné par les épisodes successifs qui ont mené à la situation délicate dans laquelle se trouve aujourd'hui Esteban Ocon, Toto Wolff reste sur ses gardes, tandis que George Russell, lui aussi protégé de la firme à l'étoile, a été titularisé par Williams pour l'an prochain.

"Vous savez qu'il n'y a que les idiots qui sont optimistes, et en juillet j'étais vraiment optimiste pour voir Esteban dans une Renault", rappelle le directeur exécutif de Mercedes. "Alors je ne sais pas, ce n'est pas notre décision. Williams doit choisir quel est le meilleur pilote pour leur équipe, et il n'y a pas uniquement Esteban. Robert est en lice, ainsi que d'autres, et ils ont tous une chance."

"Williams fera son choix. Nous sommes préparés pour un plan B avec Esteban. Ce que je peux vous garantir, c'est qu'il sera dans une bonne voiture en 2020, car il y a de nombreuses équipes qui s'intéressent à lui."

Lire aussi :

Interrogé sur le rôle joué par Mercedes pour aider Williams à trouver des sponsors et du budget, Toto Wolff reste évasif, mais confirme entre les lignes que le constructeur allemand ne fera pas de dépenses déraisonnables pour obtenir à tout prix de baquet. "Nous essaierons de faciliter les choses là où nous le pouvons", précise l'Autrichien. "Il n'y a rien qui puisse me faire dire que ça va l'aider à s'installer dans la voiture."

Pour Esteban Ocon, la longue attente risque de se poursuivre et pourrait même durer jusqu'au début de l'année prochaine. Le Français a confirmé dans le paddock d'Austin qu'il avait à nouveau rendu visite à l'écurie Williams à Grove il y a quelques jours, mais son destin n'est pas entre ses mains.

"Je ne crois pas que ce soit une équipe sur le déclin", estime-t-il. "Les résultats de cette année ne sont évidemment pas géniaux, mais Williams a été Champion du monde par le passé, ils se sont battus durement contre nous l'an dernier. Je pense que c'est une équipe très compétente, et toute écurie a des hauts et des bas. Je suis sûr qu'ils reviendront à l'avenir."

Propos recueillis par Adam Cooper 

partages
commentaires
Vidéo - La grille de départ du GP des États-Unis

Article précédent

Vidéo - La grille de départ du GP des États-Unis

Article suivant

Gasly s'est qualifié sans l'évolution de la Toro Rosso

Gasly s'est qualifié sans l'évolution de la Toro Rosso
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021