Mercedes : "On a du pain sur la planche"

Ferrari a quelque peu créé la surprise en prenant l'avantage sur Mercedes lors des essais libres du Grand Prix de Russie. Il est bien évidemment difficile de tirer des conclusions à l'issue d'un vendredi, mais Toto Wolff reste sur ses gardes.

Dès les Essais Libres 1, c'est Kimi Räikkönen qui s'est montré le plus rapide à Sotchi, alors que la Scuderia a signé un doublé l'après-midi, les deux Mercedes se retrouvant reléguées à sept dixièmes de Sebastian Vettel sur les runs de qualification en pneus ultratendres. La Ferrari SF70H s'est également montrée véloce lors des longs relais, ce qui ne manque pas d'inquiéter le directeur de Mercedes F1.

"La Ferrari était extrêmement rapide dans cette séance, que ce soit sur un tour ou sur les longs relais. Nous avons du pain sur la planche", reconnaît Toto Wolff au micro de Sky Sports F1.

Pourtant, Mercedes a connu beaucoup de succès lors des trois premières éditions du Grand Prix de Russie, avec trois pole positions dont deux doublés en qualifications, puis trois victoires dont deux doublés également en course.

"Nous l'avons dit, tout est nouveau", rappelle Wolff. "Nous avons été bons sur ce circuit ces dernières années, mais les voitures ont complètement changé et on ne pouvait pas s'attendre à ce que cela continue."

Le mot d'ordre est en tout cas "prudence". Bien des facteurs peuvent influencer la hiérarchie des essais libres tels que la quantité de carburant, l'usure des gommes ou encore la cartographie moteur.

"Nous en discutons parfois le vendredi, par exemple à Melbourne ou à Shanghai, nous étions une seconde plus rapides sur les longs relais et c'était différent en course. Les gens font des choses différentes en essais libres", conclut Toto Wolff.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Circuit Sochi Autodrom
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Réactions
Tags wolff