Mercedes - Pas de pacte entre Rosberg et Hamilton avant le départ

Le directeur de Mercedes Toto Wolff a indiqué que son équipe n’avait pas l’intention d’essayer de mettre en place un pacte avant la course entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg pour éviter un nouveau problème au premier virage à Mexico.

Mercedes - Pas de pacte entre Rosberg et Hamilton avant le départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé avec son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé avec son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 devant son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T avec le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 et le poleman Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1

Les deux pilotes de l’équipe se sont qualifiés en première ligne pour le retour de la Formule 1 au Mexique et, une semaine seulement après qu’ils se soient touchés à Austin, la possibilité de nouveaux problèmes semble claire.

Mais malgré une discussion avec les deux pilotes chacun de leur coté concernant l’incident du Grand Prix des Etats-Unis, Wolff ne ressent pas le besoin d’aller plus loin avec ses hommes sur ce qui devrait se passer en course.

"C’est toujours délicat quand c’est aussi serré entre des équipiers ou entre des voitures de course en général," a déclaré Wolff. "C’est ce pourquoi nous sommes ici."

"Nous voulons les voir courir et pas s’accorder avant le départ sur qui va prendre le premier virage en tête et qui sera second. Ça rendrait tout cela bien moins excitant. Pour nous, en tant qu’équipe, c’est toujours un challenge."

Une bataille âpre

Wolff a indiqué qu’il était désireux que ses deux pilotes continuent de se battre âprement en piste, même s’il ne veut pas que le niveau d’agressivité devienne trop important et entraîne des complications.

"Nous continuons de les soutenir dans leur lutte à couteaux tirés et à optimiser leurs résultats. Evidemment, pour l’équipe il est très important de ne pas créer de controverse. Bien sûr, si les voitures se touchent, cela crée de la controverse et, si ça devient un petit peu trop dur, ça entraîne de la controverse aussi.

"Il n’y a pas besoin d’en discuter encore plus. Nous avons des conversations régulièrement et nous avons eu des discussions après Austin, et ils sont tous les deux absolument conscient de cette situation."

Le revisionnage d’Austin

Wolff a révélé qu’il a revu de nombreuses fois les images vidéo de ce qui s’est passé à Austin et a ressenti que les deux hommes avaient peut-être été trop agressifs.

"J’ai regardé à la situation du premier virage 30 fois sur la dernière semaine afin de me faire un avis," a-t-il expliqué. "Ma conclusion est que Nico et Lewis se sont affrontés durement et dans des circonstances compliquées dans un virage difficile."

"Ils étaient côte-à-côte, Nico avait peut-être un tout petit avantage à l’extérieur. C’était une bataille âpre. Est-ce que je veux voir des voitures qui se touchent? Non, je ne veux pas voir ça…"

Il ajoute : "Nous avons eu la conversation sur le premier virage, et il n’y a pas besoin que la manière dont elle s’est passée soit répandue dans les médias parce que je ne suis pas le proviseur ou le professeur principal – ce sont les deux meilleurs pilotes sur la piste. A un certain point, la responsabilité doit être dans leurs mains, et parfois c’est plus dur et plus délicat pour nous."

"Les règles fondamentales restent les mêmes. Nous ne voulons aucune controverse dans l’équipe, nous ne voulons aucune tension dans l’équipe, parce qu’il y a 1200 personnes dans le monde qui sont les meilleurs dans le domaine. Tout le monde doit comprendre ça, et c’est ce qu’ils font."

partages
commentaires
McLaren justifie son veto contre l'accord Red Bull-Honda
Article précédent

McLaren justifie son veto contre l'accord Red Bull-Honda

Article suivant

Pirelli envisage un ou deux arrêts à Mexico

Pirelli envisage un ou deux arrêts à Mexico
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021