Mercedes peu favorable au recrutement d'un "pilote de pointe"

partages
commentaires
Mercedes peu favorable au recrutement d'un
Par : Benjamin Vinel
4 déc. 2016 à 11:13

En décidant de prendre sa retraite avec effet immédiat juste après avoir remporté son premier titre mondial, Nico Rosberg a quelque peu mis Mercedes dans l'embarras.

Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde à la fin de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le podium : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, fête son titre mondial avec le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Podium: le vainqueur Michael Schumacher avec Felipe Massa
Esteban Ocon, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Valtteri Bottas, Williams FW38
Jorge Lorenzo, Mercedes AMG F1 W05

L'écurie triple championne du monde en titre doit maintenant trouver un remplaçant à son n°1 mondial. Or, même si très nombreux sont les pilotes qui souhaiteraient piloter la Mercedes W08 l'an prochain, trouver un élément talentueux qui soit contractuellement libre de rejoindre l'équipe aux côtés de Lewis Hamilton pourrait être un véritable casse-tête.

La marque à l'étoile ne va certainement pas prendre cette décision à la hâte, et à l'heure actuelle, aucune option ne se démarque comme une évidence. 

"Il y a trois chemins que nous pouvons suivre", déclare Toto Wolff, directeur de l'équipe, dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. "Le premier, c'est de penser avoir un numéro 1 et un numéro 2, un peu comme Ferrari au temps de Schumacher et Massa. C'est-à-dire engager un pilote qui nous garantisse des points pour le championnat constructeurs."

"La deuxième hypothèse, c'est de valoriser nos jeunes, Ocon ou Wehrlein. Au fond, d'autres teams ont donné une chance à des garçons comme Verstappen ou Vandoorne. Le troisième chemin, c'est de revenir sur le marché pour chercher un pilote de pointe."

Les pilotes de pointe, pas une priorité

Trouver un accord avec un pilote de pointe ne serait sans doute pas aisé. Par exemple, nul doute que Ferrari et McLaren feraient tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher leurs stars Sebastian Vettel et Fernando Alonso de partir chez Mercedes. Quoi qu'il en soit, cette option n'est pas celle que privilégie Toto Wolff.

"Ce n'est pas mon intention d'interférer dans les affaires internes de Ferrari et je ne sais même pas si Sebastian a réellement l'intention de venir chez nous", souligne l'Autrichien. "Que feraient Ferrari et McLaren sans Vettel et Alonso en décembre ? Ou Williams sans Bottas ? La troisième hypothèse dont je parlais est celle qui me plaît le moins."

Reste donc à savoir qui serait un numéro 2 idéal pour Mercedes. L'écurie doit-elle faire confiance à ses protégés Pascal Wehrlein et Esteban Ocon, tous deux relativement inexpérimentés ?

Toto Wolff souligne d'ailleurs avec malice que Valentino Rossi et Jorge Lorenzo pourraient être intéressés, ce dernier ayant d'ailleurs récemment pris le volant de la W05. Sans oublier que Sébastien Ogier et José María Lopez sont sur le marché des transferts ! Bien entendu, il s'agit là d'une boutade de la part de Wolff, qui n'hésitera toutefois pas à étudier de nombreuses options.

Propos traduits de l'italien par Léna Buffa

 
Article suivant
Le rachat de la F1 par Liberty est-il vraiment certain ?

Article précédent

Le rachat de la F1 par Liberty est-il vraiment certain ?

Article suivant

Button - "J'aurais adoré courir pour Ferrari"

Button - "J'aurais adoré courir pour Ferrari"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités