Mercedes - Plus de vitesse, meilleure fiabilité

Toute équipe ayant remporté le dernier titre en date se présente logiquement comme une équipe à battre, mais Mercedes a tant dominé la saison 2014 que les rivaux de la firme à l'Etoile auront en premier lieu pour mission d'entretenir l'illusion...

Toute équipe ayant remporté le dernier titre en date se présente logiquement comme une équipe à battre, mais Mercedes a tant dominé la saison 2014 que les rivaux de la firme à l'Etoile auront en premier lieu pour mission d'entretenir l'illusion d'une compétition en 2015.

Chez Mercedes, on tempère bien évidemment cela, rappelant que tous les secteurs de la performance de l'an dernier ont été mis à plat pour tenter d'extraire encore plus de performance de la W06. Garder les gênes de la gagne d'une machine supérieure tout en se remettant en question pour continuer à aller de l'avant : tel a été le défi hivernal de Paddy Lowe, Directeur Technique de la dream team Mercedes. La meilleure défense est l'attaque, et Mercedes l'a bien compris.

"L'hiver a paru très court", commente le Britannique, qui n'a pas manqué de pain sur la planche. "Février a été particulièrement intense, avec 12 journées de travail en piste, condensées en quatre semaines. Malgré tout, nous sommes très impatients de nous rendre sur la première course et de revenir à la compétition", se réjouit l'homme qui a dû reprendre le rôle de Ross Brawn l'an dernier.

Prêts à en découdre

Lowe admet que la préparation de Mercedes s'est déroulée comme souhaité. L'an dernier, Mercedes était toutefois déjà arrivé en grand favori à Melbourne mais n'était pas parvenu à faire rallier l'arrivée à ses deux pilotes en raison de problèmes de fiabilité : Nico Rosberg avait pris directement 25 points à Lewis Hamilton, contraint de partir le couteau entre les dents tôt dans la saison.

"Le team est en bonne forme après les essais hivernaux et cela semble représenter un pas en avant en termes de vitesse comme de fiabilité; nous espérons donc un bon résultat à Melbourne", poursuit l'ingénieur, qui reste tout de même sur ses gardes.

"Seule la course compte. C'est un business qui ne pardonne pas. Il y a une quantité de travail énorme à réaliser pour s'assurer que tout aille bien. Nous ne prenons rien pour acquis. Les pilotes sont en forme", assure-t-il également, après avoir dû composer avec un Lewis Hamilton malade et un Nico Rosberg souffrant d'une inflammation au niveau de la nuque en essais hivernaux. "Tous deux sont très enthousiastes et impatients de commencer la bataille".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités