Mercedes a failli changer les pneus de Hamilton pour le dernier tour

L'écurie Mercedes révèle avoir envisagé de changer les pneus de Lewis Hamilton dans le dernier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1, à la suite de la crevaison subie par Valtteri Bottas.

Mercedes a failli changer les pneus de Hamilton pour le dernier tour

Prophète en son pays, Lewis Hamilton menait la course de Silverstone avec huit secondes d'avance sur Valtteri Bottas et 14 sur Max Verstappen lorsque le Finlandais a été victime d'une crevaison du pneu avant gauche dans le 50e des 52 tours, rétrogradant au 12e rang.

Lire aussi :

Verstappen disposant alors d'une avance suffisante pour ne perdre aucune place, il est rentré au stand et a changé de pneus afin de signer le meilleur tour en course, avec succès. Hamilton s'est retrouvé avec 34 secondes d'avance sur le Néerlandais et aurait également pu chausser de nouvelles gommes en s'arrêtant à un tour du but, ce qui lui aurait évité la crevaison qu'il a subie dans la dernière boucle ; Mercedes a finalement décidé de ne pas prendre le risque d'un arrêt raté.

"C'est exactement la discussion que nous avons eue sur le muret des stands : faut-il rentrer au stand ?" commente Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1. "Nous avions suffisamment d'avance sur Max, mais il ne restait qu'un tour ; il a donc été décidé de ne pas rentrer au stand, et tout semblait aller bien à ce stade. Nous avons vu que le pneu avant gauche de Lewis était en meilleur état que celui de Valtteri."

"Avec le recul, il aurait été mieux de rentrer au stand, mais en fin de compte, nous ne connaissons pas la cause de la défaillance. Cela pourrait être des débris, mais le pneu neuf aurait eu davantage d'entièreté et de gomme et aurait probablement été mieux protégé contre les débris. Nous en tirons une leçon ; à l'avenir, si nous avons suffisamment d'avance, nous rentrerons sûrement au stand si le pneu est en mauvais état."

Son pneu avant gauche ayant crevé dans le dernier tour, Hamilton a conclu la course avec un temps de 1'55"484, 23 secondes plus lent que son chrono précédent, mais est parvenu à sauver la victoire avec six secondes d'avance sur Max Verstappen. Le sextuple Champion du monde est "convaincu" que sa crevaison n'est pas simplement due à l'usure de son train de pneus durs, qui a parcouru 39 tours (230 kilomètres), mais à des débris.

"Il y avait beaucoup de débris sur la piste : je crois que c'est Kimi qui a perdu son aileron juste devant moi", se souvient Hamilton. "Depuis l'intervention du Safety Car, il y avait des débris tout du long dans Maggots et Becketts. Je ne crois pas que cela ait été nettoyé."

"Le pneu fonctionnait parfaitement bien, à tel point que je pense que j'aurais pu attaquer et faire de bons chronos vers la fin, mais heureusement je ne l'ai pas fait. À l'avenir, nous étudierons comment mieux faire. Mais franchement, comme le démontre mon rythme, ma gestion des pneus était parfaite."

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL35, rentre au stand avec une crevaison

Tout comme les pilotes Mercedes, Carlos Sainz a été victime d'une crevaison à l'avant gauche, en l'occurrence dans l'avant dernier tour, et d'après le directeur d'équipe McLaren, il n'y avait aucun signe avant-coureur permettant de s'attendre à une telle défaillance. L'Espagnol occupait une solide cinquième place mais n'a finalement pas marqué le moindre point.

"Carlos a fait état de vibrations au début de son relais en pneus durs, mais il n'y avait rien d'extraordinaire", souligne Andreas Seidl. "Le pneu est mort soudainement. Nous n'avons eu aucun signe indiquant que cela risquait de se produire. Nous savions devoir gérer les pneus pour ce long relais en durs, mais il n'y avait pas d'inquiétude de notre côté ou du côté de Pirelli quant à notre capacité à finir ce relais, et il y a finalement plusieurs voitures qui ont eu des problèmes. Mais je pense qu'il est également important de ne pas tirer de conclusions hâtives."

Pirelli va en tout cas enquêter sur ces trois crevaisons afin de déterminer si elles ont été provoquées par une trop forte usure, par des débris ou par une autre cause, dans un contexte où les composés disponibles pour le Grand Prix du 70e Anniversaire, ce week-end sur le même circuit, seront un cran plus tendres.

partages
commentaires

Voir aussi :

COVID-19 : les pilotes savent que le risque zéro n'existe pas
Article précédent

COVID-19 : les pilotes savent que le risque zéro n'existe pas

Article suivant

Magnussen déplore une "erreur de jugement" d'Albon

Magnussen déplore une "erreur de jugement" d'Albon
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021