Mercedes presse la FIA de modifier les vibreurs du Red Bull Ring

Après plusieurs incidents impliquant les vibreurs du circuit de Spielberg, le directeur de Mercedes Toto Wolff espère que la FIA va agir et modifier certaines parties du tracé autrichien.

Mercedes presse la FIA de modifier les vibreurs du Red Bull Ring
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Crash de Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Le nez de la Mercedes AMG F1 W07 Hybrid de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 après son accident
La Scuderia Toro Rosso STR11 de Daniil Kvyat, est dégagée après son accident
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, victime d'un accident
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso après son accident
La suspension cassée de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid après son accident
La Mercedes AMG F1 W07 Hybrid de Nico Rosberg, après son accident
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
La Scuderia Toro Rosso STR11 de Daniil Kvyat, est dégagée après son accident
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, victime d'un accident
Crash de Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Sergio Pérez, Sahara Force India F1 VJM09

Alors qu’un premier incident avait eu lieu dans la matinée de samedi, Nico Rosberg subissant une casse de sa suspension arrière droite l’envoyant dans le décor, deux autres problèmes sont survenus lors des qualifications avec des soucis similaires pour Sergio Pérez et Daniil Kvyat, le Russe subissant en prime un accident impressionnant et heureusement sans gravité.

Les images télévisées ont rapidement permis de constater que le passage sur certains vibreurs était responsable de ces bris mécaniques, créant une oscillation trop importante de la gomme à laquelle les pièces de la suspension n’ont pas su résister. Le problème étant que les vibreurs "normaux" - rouges et blancs - semblent être la cause d'une partie ce ces incidents.

Suite à l’accident de Rosberg en EL3, Wolff a indiqué que son équipe était en contact avec Charlie Whiting, le directeur de course. "Je ne sais pas ce que la FIA va décider. S’ils vont enlever ces vibreurs boudins, ou s’ils vont modifier certains vibreurs rouges, les limer, ou les remplir de béton. Je ne sais pas."

"Mais nous avons vu des défaillances sur quelques voitures avec des designs de suspension variés, et ça a toujours cédé, je pense qu’il doit y avoir une réaction. Il y a des discussions en cours. Nous avons discuté de cela pendant la séance, que nous devons réagir rapidement, avec Charlie, et déclencher une réaction. Ce n’est pas quelque chose de facile."

Les vibreurs rouges et blancs

L’Autrichien a insisté sur le fait que la défaillance de Rosberg n’était pas due aux fameux vibreurs jaunes mais aux vibreurs rouges de la fin du circuit, plus proches de la piste. "C’est une inquiétude. La chose étrange est qu’au début, il semblait que nous avions des pics de charge. Mais une fois que nous avons analysé les données, il n’y avait pas beaucoup de charge sur la suspension."

"Donc c’est un genre de fréquence ou d’oscillation étrange sur le pneu qui fait casser la suspension. Et nous ne savons pas ce que c’est. Il semble que ce sont les vibreurs rouges, qui sont nouveaux, qui déclenchent cela."

Avant les qualifications, Mercedes a choisi de renforcer ses triangles de suspension avec des couches de carbone supplémentaires, une modification que d’autres équipes ne pourront pas faire en raison de la règle du Parc Fermé ou alors en s’obligeant à s’élancer des stands.

"Nous avons renforcé la suspension. S’agit-il du remède ultime ? J’en doute. Je pense qu’avec la règle du Parc Fermé, nous sommes probablement du bon côté parce que nous les avons déjà renforcés."

L'inquiétude de Rosberg

Nico Rosberg, dans le même temps, ne cache pas son inquiétude face à cette incertitude qui plane au-dessus des vibreurs du tracé styrien. "Les vibreurs jaunes, on n'est pas supposés aller dessus, c’est une chose. Les gens qui le font cassent la voiture, c’est certain. Mais quelle serait l’alternative ? Je ne sais pas."

"Le mauvais côté était mon incident, parce que j’étais sur les vibreurs normaux, plats ; le premier, je sortais juste du virage, et le truc a cassé. C’est la plus grosse inquiétude qui demande compréhension, je pense."

"C’est une vibration, une vibration très inhabituelle jamais vue auparavant, qui arrive quand on est sur l’accélérateur sur ce vibreur. Donc c’est une crainte, parce que ce n’est pas quelque chose que nous avons prévu en construisant la voiture, donc pas simple. Ils ont renforcé notre voiture avant les qualifications, dans ces zones fragiles."

partages
commentaires
Hülkenberg blanchi, Palmer et Haryanto rétrogradés

Article précédent

Hülkenberg blanchi, Palmer et Haryanto rétrogradés

Article suivant

Sentiments mitigés pour un Räikkönen encore optimiste

Sentiments mitigés pour un Räikkönen encore optimiste
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021