Mercedes prêt à séparer ses stratégies pour battre Verstappen

Mercedes se tient prêt à appliquer deux stratégies d'arrêt différentes avec Lewis Hamilton et Valtteri Bottas au Grand Prix des Pays-Bas pour empêcher Max Verstappen de reprendre du terrain sur le pilote britannique au classement général.

Mercedes prêt à séparer ses stratégies pour battre Verstappen
Charger le lecteur audio

Si Max Verstappen s'est emparé de la pole position du Grand Prix des Pays-Bas, le plus dur reste à faire puisque le Néerlandais doit encore compléter les 72 tours de course avant de pouvoir soulever le trophée du vainqueur devant ses nombreux fans. Parmi les obstacles se dressant sur le chemin du pilote Red Bull se trouvent les deux Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Elles n'ont pas été les plus rapides en qualifications mais elles ont une carte à jouer en course.

En effet, Verstappen est directement menacé par Hamilton, deuxième, et Bottas, troisième, et le Néerlandais ne peut pas compter sur son coéquipier pour se protéger. Fantomatique depuis le début du week-end, Sergio Pérez n'a pas réussi à se sortir de la Q1 car il a quitté les stands bien trop tard pour pouvoir effectuer une nouvelle tentative chronométrée.

Lire aussi :

En sachant que les équipes évaluent actuellement quelle est la meilleure solution entre une stratégie à un ou deux arrêts, Toto Wolff a clamé que Mercedes était prêt à couvrir les deux options, ce qui laisserait Red Bull dans une situation délicate car l'écurie devrait obligatoirement faire un choix différent pour Verstappen.

S'adressant à Sky Sports, le directeur d'équipe a déclaré : "Je pense que si nous sommes capables d'avoir le même rythme en course, il faudra survivre avec un seul arrêt. Max doit prendre une décision. Est-ce qu'il va faire un arrêt ou est-ce qu'il va faire deux arrêts ? Je pense que nous pouvons jouer avec les deux stratégies demain. Nous avons vu que deux voitures peuvent être à l'exact opposé et, certainement, le fait d'en arrêter une, de faire l'undercut, de mettre la pression, puis de laisser l'autre dehors, cela peut vous aider à finir un et deux."

De son côté, Christian Horner, est bien conscient de l'avantage stratégique de Mercedes, néanmoins, selon le directeur de l'équipe Red Bull, le plus important ne sera pas la victoire mais de terminer devant Lewis Hamilton, le principal rival de Max Verstappen au championnat.

"Nous devons simplement garder la tête baissée et faire notre propre course", a-t-il commenté. "Dans un monde parfait, nous serions en tête de la course. Je pense que ce ne sera pas aussi simple. [Mercedes] a deux gars avec lesquels ils peuvent diviser leurs options. Mais évidemment, le gars que nous devons battre est Lewis, donc il faut choisir nos combats."

Bien que Pérez ne soit pas au rendez-vous aux avant-postes, Red Bull peut malgré tout compter sur une autre monoplace arborant fièrement le taureau de la marque : l'AlphaTauri de Pierre Gasly, qualifié quatrième sur la grille de départ. "[Red Bull] a Gasly, donc ils ont une voiture fantôme", a ajouté Wolff. "Je pense que nous devons être satisfaits de notre résultat. Lewis a manqué beaucoup de roulage hier, et au final il a fait un bon tour [en qualifications]. Donc P2 et P3, c'est un bon point de départ."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pas de sanction pour Mazepin et Schumacher à Zandvoort
Article précédent

Pas de sanction pour Mazepin et Schumacher à Zandvoort

Article suivant

Pérez pourrait changer de moteur et écoper d'une pénalité

Pérez pourrait changer de moteur et écoper d'une pénalité
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021