Mercedes prêt à signer les Accords Concorde

Mercedes est prêt à signer les Accords Concorde, des discussions avec la Formule 1 ayant mené Toto Wolff à changer d'avis.

Mercedes prêt à signer les Accords Concorde

Vendredi dernier, Toto Wolff avait déclaré que Mercedes n'était pas disposé à signer les nouveaux accords commerciaux de la Formule 1 pour 2021 et au-delà, estimant que son écurie n'était pas traitée comme elle le devrait lors des discussions. La F1 avait répondu aux commentaires de Wolff en disant que la finalisation des Accords Concorde ne serait pas retardée davantage, avec une limite fixée à la fin août.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui a été demandé ce vendredi si la position de Mercedes avait évolué à ce sujet, Wolff a révélé avoir changé d'avis après avoir discuté avec Chase Carey, PDG de la F1. "Je me suis fait entendre après les réunions que nous avons eues au sein de l'équipe, pour dire ce dont nous avons besoin et les clarifications dont nous avons besoin afin d'aller de l'avant", a commenté l'Autrichien. "Mais j'ai changé d'avis à Silverstone. Je pense que les équipes ne seront jamais unies. Tout le monde essaie de faire des petits deals dans le dos de tout le monde. Il y a une culture de la critique dans les médias."

"Nous avons donc décidé d'avancer avec Liberty. J'ai eu des discussions très constructives avec Chase le week-end dernier, et la plupart des clarifications que nous voulions ont été abordées. Je pense que nous sommes dans de bonnes dispositions pour signer les Accords Concorde et tourner la page."

Si les écuries signent les Accords Concorde avant une certaine date, elles reçoivent un bonus financier, et la FIA a déplacé cette date au 18 août. La plupart des équipes ont déjà fait connaître leur souhait de signer les nouveaux accords, ce qui a mis en évidence la réticence de Wolff. Ce dernier avait exprimé sa frustration de voir les écuries "lécher le cul" de Liberty Media, détenteur des droits commerciaux, en public tout en espérant néanmoins une amélioration des Accords Concorde lorsqu'elles en discutaient en privé.

Le directeur de l'écurie Mercedes a expliqué comment l'absence d'une position collective avait rendu les négociations difficiles : "Ce qui m'a frustré, c'est que nous, les équipes, ne sommes pas capables de réellement nous unir afin d'avoir une position commune. Pas d'une manière qui aille contre Liberty ou la FOM, pas du tout, mais nous faisons ces réunions et tout le monde semble vouloir les mêmes clarifications et les mêmes types de clauses qui sont nécessaires pour les contrats. Puis nous quittons les réunions, et à l'antenne, j'entends des opinions qui diffèrent grandement de ce qui a été dit dans la réunion. C'est une certaine frustration, je ne sais pas pourquoi cela se produit. J'ai clarifié ma position très clairement auprès de ceux qui, à mon avis, prennent le téléphone dès que la réunion est finie."

"J'en arrive à un point où si nous ne sommes pas capables, en tant qu'équipes, d'avoir une position commune pour le bien des écuries, alors il va falloir que nous ayons notre propre position."

partages
commentaires

Voir aussi :

EL2 - Hamilton en tête, Grosjean dans le top 5
Article précédent

EL2 - Hamilton en tête, Grosjean dans le top 5

Article suivant

Renault n'autorisera pas Alonso à faire l'Indy 500

Renault n'autorisera pas Alonso à faire l'Indy 500
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021