Mercedes a eu "un problème logiciel" avec la VSC

partages
commentaires
Mercedes a eu
Par : Basile Davoine
25 mars 2018 à 07:32

Alors que Lewis Hamilton avait réalisé une pole position canon hier, et menait le Grand Prix d'Australie ce dimanche, Mercedes a finalement laissé échapper la victoire, principalement en raison des circonstances de course.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 mène
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, lors de la parade des pilotes
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, est salué par le second Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, avec le troisième Kimi Raikkonen, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 et les feux rouges
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 et Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09

Le déploiement de la voiture de sécurité virtuelle – avant l'envoi en piste du Safety Car quelques tours plus tard – a coûté cher à la firme à l'Étoile, puisqu'un timing parfait a permis à Sebastian Vettel de rentrer au stand à ce moment-là.

Placé dans les échappements de l'Allemand à partir du restart, Lewis Hamilton a tout tenté pour reprendre son bien, en vain. Pour son écurie, c'est un revers difficile à accepter après avoir dominé la quasi-totalité du week-end australien, mais qui trouvera sans doute son explication dans les calculs défaillants de la télémétrie.

"Oui, c'est très dur à avaler car nous avons la rapidité", ne cache pas Toto Wolff, directeur de l'écurie de Bracley, au micro de Sky Sports. "Nous devons comprendre comment nous avons perdu la victoire. "Nous pensions avoir une marge de trois secondes. Nous devons demander aux ordinateurs ce qui s'est passé, c'est ce que nous sommes en train de faire. Quel que soit le problème, nous devons le résoudre. Je pense que le problème est dans notre système, nous avons un bug qui nous a dit qu'il nous fallait 15 secondes d'avance."

"Je pense que nous avons un problème de logiciel avec le delta VSC. L'écart qu'il nous fallait a été mal calculé par le système. L'algorithme nous donnait le feu vert, un écart suffisant pour rester devant, mais nous avons vu à la télé que ça ne suffisait pas. Parfois ça fonctionne, parfois non. Nous avons eu de la chance par le passé, aujourd'hui non. Nous devons féliciter Ferrari d'avoir fini premier et troisième."

Une pole position phénoménale

Toto Wolff ne cache pas, à chaud, que le moral est touché, après cette victoire manquée au terme d'un scénario comme celui-ci, mais l'Autrichien ne doute pas de la capacité de rebond de ses troupes. "Vous savez, ce sont ces moments qui rendent plus fort", assure-t-il. "Nous avons reçu un coup de poing dans le visage aujourd'hui. C'est très serré à l'avant et c'est le message que tout le monde veut entendre."

Et le patron de l'équipe Championne du monde de rappeler à quel point la W09 a affiché une impressionnante supériorité samedi, lors des qualifications : "Si l'on regarde la caméra embarquée, et je ne dis pas ça parce que c'est mon pilote, je n'ai jamais vu un tel tour. Il a fait un tour parfait. Il n'y a pas de mode magique que nous avons mis entre le premier et le deuxième tour, c'était juste un tour incroyable. J'ai cru qu'il n'allait pas passer le premier virage, mais la voiture était sur des rails, c'était phénoménal."

Prochain article Formule 1
Haas a le cœur brisé, Grosjean "un peu envie de pleurer"

Article précédent

Haas a le cœur brisé, Grosjean "un peu envie de pleurer"

Article suivant

Hamilton salue le "meilleur travail" de Vettel et Ferrari

Hamilton salue le "meilleur travail" de Vettel et Ferrari

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions