Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Mercedes et Red Bull se méfient du contrôle du plafond de dépenses

partages
commentaires
Mercedes et Red Bull se méfient du contrôle du plafond de dépenses
Par :
30 oct. 2019 à 12:54

Mercedes et Red Bull pensent que le contrôle du plafond budgétaire et des règles techniques nécessitera d'importantes ressources pour être effectué correctement.

À partir de 2021, toutes les écuries devront respecter un plafond budgétaire de 175 millions de dollars (soit un peu moins de 160 millions d'euros au taux de change actuel). Ce chiffre, bien inférieur à ce que les écuries de pointe dépensent chaque année, ne comprendra pas certains postes importants comme celui des moteurs ou encore les salaires des pilotes, et courra de 2021 à 2025, avec un test "à blanc" effectué en 2020 pour voir comment le contrôle d'une telle mesure fonctionnerait.

Cependant, pour le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, le Règlement Financier qui sera publié en plus des Règlements Technique et Sportif fin octobre, nécessitera un plus gros effort. L'Autrichien soutenait la proposition d'un report de la refonte réglementaire à 2022 tout en maintenant l'arrivée du plafond budgétaire à 2021, ceci afin – selon lui – de mieux comprendre ce que le contrôle du plafond de dépenses va impliquer et de mieux le faire respecter, car la réglementation 2021 est encore trop immature pour être mise en place dès 2020, même à blanc.

Lire aussi :

"Le facteur individuel le plus important est le processus d'audit et de contrôle. Rien de cela n'est en place pour 2020. Si vous ne pouvez pas le contrôler comme il faut, il n'y a aucun intérêt à introduire la règle. Il doit y avoir une augmentation des ressources dans la façon dont les choses sont gérées sur le plan financier et sur le plan technique. C'est quelque chose qu'il faut régler. L'idée de le repousser d'un an semble logique et stratégiquement bien réfléchie, mais n'a pas eu l'effet escompté ou n'a pas déclenché assez d'appétit chez ceux qui décident."

Pour Christian Horner, le team principal de Red Bull, autre partisan de l'idée d'introduire réellement le plafond de dépenses avant les autres règles, les questions sportives ont été les "plus faciles" à finaliser. Cependant, il pense que les réglementations technique et financière demanderont plus de travail avant d'être prêtes à entrer en vigueur. "La réglementation technique est immature et il y a encore une grande quantité de questions qui ont été soulevées, donc je pense qu'il va y avoir d'inévitables directives techniques et des amendements qui vont être publiés avant que nous soyons en 2021."

"Même chose avec le règlement financier, il n'y a jamais eu de plafond budgétaire contrôlé en F1 auparavant. Disposer des outils et de l'infrastructure nécessaires pour contrôler toutes les différentes entités qui existent, ainsi que les filiales, etc., ce n'est pas une mince affaire. C'est un métier très complexe et la structure de chacun est différente. Il y a beaucoup de chemin à parcourir et même si les règlements sortiront le 31 [octobre], il y aura toujours des directives financières et des directives techniques. Nous verrons des ajustements avant 2021."

Article suivant
Abiteboul : Renault doit en finir avec les week-ends "chaotiques"

Article précédent

Abiteboul : Renault doit en finir avec les week-ends "chaotiques"

Article suivant

Alonso réfléchit à la F1 pour 2021

Alonso réfléchit à la F1 pour 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard