Mercedes refuse l'étiquette de favori après Jerez

Si très peu d'enseignements peuvent être retirés après la première semaine d'essais hivernaux à Jerez, Mercedes a toutefois eu la faveur des pronostics et porte déjà l'étiquette de favorite pour le début de la saison

Si très peu d'enseignements peuvent être retirés après la première semaine d'essais hivernaux à Jerez, Mercedes a toutefois eu la faveur des pronostics et porte déjà l'étiquette de favorite pour le début de la saison.

Le kilométrage important couvert par l'équipe allemande par rapport à la concurrence en est la raison principale, tout comme le fait que les problèmes de fiabilité ont très peu affecté la W05 durant les quatre journées de roulage. La semaine dernière, Mercedes a bouclé 3874 kilomètres, soit 456 de moins seulement par rapport à l'année passée.

Face à l'emballement autour de son équipe, Toto Wolff a toutefois refusé tout excès d'optimisme et ne cède pas à la tentation de tirer des conclusions à ce stade de la préparation.

"Très souvent, ceux que l'on désigne comme favoris après les premiers jours d'essais ne sont plus favoris quand la saison débute réellement. C'est trop tôt pour le moment", rappelle le patron de l'équipe de Brackley dans les colonnes d'Autosport.

Tout en jouant la carte de la prudence, l'Autrichien reconnait que cette première semaine d'essais s'est très bien passée pour ses hommes et que les problèmes ont été moins nombreux qu'attendus.

"Je dirais que nous sommes prudemment satisfaits. Nous pensions que nous aurions eu davantage de problèmes avec le nouveau concept. Cela semblait difficile lors de la première journée d'essais, mais au final la voiture semble être fiable. Nous ne pouvons pas encore juger la performance. Nous sommes loin de la performance, loin de ce que nous pensons être notre potentiel. Mais nous sommes prudemment optimistes et il semble que les gars ont fait du bon travail."

Néanmoins, le premier vrai test aura lieu à Bahreïn, où se dérouleront les deux prochaines sessions d'essais hivernaux. Wolff insiste sur l'importance du refroidissement avec l'introduction des V6 Turbo et précise que la chaleur de Bahreïn mettra les mécaniques à rude épreuve par rapport à Jerez.

"Les données que nous avons récoltées montrent que le refroidissement va être un problème. Même à Jerez, avec une température assez froide, nous avons fait face à des niveaux de température élevés et à des défis du côté du refroidissement. Nous avons vu que certains de nos concurrents y ont fait face encore plus. Assurément, Bahreïn va être une nouvelle expérience très intéressante en termes de niveaux de refroidissement. Ce sera l'un des principaux défis cette saison."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités