Mercedes rejette le manque de suspense sur ses concurrents

À ceux qui déplorent le manque de suspense en Formule 1, Mercedes répond que son équipe ne peut en être tenue responsable, et que c'est à ses rivaux d'élever leur niveau.

Mercedes rejette le manque de suspense sur ses concurrents

Ne comptez pas sur Mercedes pour s'excuser de tout gagner ! L'écurie allemande a écrasé le début de saison en remportant les trois premiers Grands Prix mais surtout en affichant une supériorité qui inquiète, au regard des difficultés parallèlement éprouvées par Ferrari et Red Bull Racing. Il n'empêche que l'écurie Championne du monde en titre ne prend rien pour acquis, ne cesse de repousser ses limites sans rien laisser au hasard, et estime qu'il est de son devoir de faire ainsi. Si la lutte n'est pas aussi serrée, Toto Wolff est le premier à le déplorer pour les fans, mais il rappelle que ce ne sont pas ses troupes qui en sont responsables.

Lire aussi :

"Si nous considérions que la saison 2020 est assurée, que c'est une promenade de santé, et qu'il s'agit simplement d'aller chercher le trophée à Paris en décembre, nous n'aurions pas gagné ces titres", rétorque le directeur de l'écurie de Brackley. "Personne chez nous ne pense que le championnat est plié. Sinon on peut vraiment se faire surprendre. D'un autre côté, la domination d'une seule équipe, que ce soit nous, que ce soit Red Bull dans les années 2010 ou que ce soit Ferrari au début des années 2000, c'est quelque chose qui est toujours un peu bizarre pour le championnat. Mais ce n'est pas à l'équipe qui a fait des progrès d'être perçue comme responsable de la prévisibilité du championnat."

"Nous adorons nous battre contre nos fantastiques concurrents, nous aimons lutter contre Ferrari et Red Bull, nous aimons voir les challengers comme Racing Point entrer dans le jeu, et par ailleurs, McLaren et Renault doivent trouver un moyen de revenir au premier plan. Je ne souhaite rien d'autre qu'une forte concurrence avec une issue incertaine à chaque fois que nous débutons les EL1 le vendredi, mais dans notre position, c'est très difficile de changer la hiérarchie à ce stade. Nous avons un objectif clé, qui est de terminer chaque week-end au meilleur de nos capacités en espérant marquer beaucoup de points, et de nous battre pour le titre. Il n'y a rien d'autre que nous puissions faire."

Même s'il agace parfois de par son éternelle prudence, Toto Wolff ne changera ni d'approche ni de discours. L'Autrichien sait mieux que quiconque que derrière la facilité supposée avec laquelle Mercedes domine la F1 depuis le début de l'ère hybride, il y a une remise en question permanente et un refus constant de la complaisance. Ainsi reste-t-il sur ses gardes, fidèle à lui-même et convaincu que la concurrence est en mesure de répliquer.

"On peut voir que Red Bull a eu du mal tout le week-end [en Hongrie], puis ils avaient une bonne voiture en course, une voiture qui semblait ne pas pouvoir prendre le départ et sur laquelle les mécaniciens ont vraiment fait un travail incroyable", souligne-t-il. "Les écarts, ce n'est rien. Si l'on regarde le championnat pilotes, il y a 30 points après trois Grands Prix entre Lewis [Hamilton] et Max [Verstappen]. Il suffit d'avoir un abandon et c'est effacé. Il faut juste continuer à avancer."

partages
commentaires
Ricciardo met en garde Vettel s'il rejoint le milieu de grille

Article précédent

Ricciardo met en garde Vettel s'il rejoint le milieu de grille

Article suivant

Enchaîner les GP : une nécessité en 2020, une hérésie à l'avenir

Enchaîner les GP : une nécessité en 2020, une hérésie à l'avenir
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021