Mercedes s'est retiré de la fronde contre l'accord FIA/Ferrari

Selon les informations de Motorsport.com, Mercedes a fait machine arrière concernant son implication dans la contestation de l'accord secret entre FIA et Ferrari au sujet du moteur 2019.

Mercedes s'est retiré de la fronde contre l'accord FIA/Ferrari

Après l'annonce par la FIA d'un accord aux termes confidentiels avec Ferrari suite à une enquête menée sur le moteur 2019, alimentant les doutes déjà grands sur la légalité de l'unité de puissance italienne, toutes les équipes qui n'étaient pas liées au constructeur italien ont fait part de leur colère. Ainsi, par la voie d'un communiqué conjoint, Mercedes, Red Bull, AlphaTauri, McLaren, Renault, Racing Point et Williams ont réclamé de la transparence à la fédération et menacé d'une possible action en justice.

Dans le même temps, une lettre véhémente a été envoyée au président de la FIA, Jean Todt, posant une série de questions concernant les raisons pour lesquelles l'enquête sur Ferrari avait été conclue de cette manière. La FIA a répondu ensuite par un communiqué expliquant que ce choix avait été fait pour éviter les potentielles conséquences d'une longue procédure en justice avec la Scuderia sur la question, puisqu'il lui était impossible de démontrer "matériellement" l'infraction.

Lire aussi

Todt a exprimé sa colère en réponse à la lettre des écuries concernant les remarques qui ont pu être faites. Une certaine incertitude planait alors sur la suite des événements. Il semble toutefois qu'une conférence de presse commune des sept écuries avait été initialement prévue lors du Grand Prix d'Australie, avant d'être abandonnée en raison de la crise autour du coronavirus.

Des sources haut placées ont révélé depuis que Mercedes avait choisi de se retirer de la rébellion et de ne pas prendre part aux autres actions qui pourraient être entreprises. Alors que Toto Wolff, le directeur exécutif du constructeur allemand, était un des moteurs de la contestation, aucune explication officielle n'a encore été donnée concernant ce revirement de situation. Il semble toutefois, selon plusieurs sources, que l'Autrichien ait indiqué que la compagnie mère Daimler ne voulait pas voir l'équipe rester impliquée dans une bataille qui pourrait causer du tort à la F1 et à l'image de l'équipe.

"Quels sont les termes de cette transaction ?"

Quelques jours avant le GP d'Australie finalement annulé, Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1, avait réitéré la position prise par les écuries contestataires sur le plateau de l'émission "La grille" sur Canal+. "On n’est absolument pas contre Ferrari, on a juste envie, tous, de comprendre, de comprendre comment fonctionnent toutes les subtilités du sport dans lequel on évolue. Il y a effectivement [ce communiqué de la FIA] qui est sorti, qui jette un peu de trouble sur la légalité de Ferrari."

"Déjà on voudrait savoir de quoi il s’agit, techniquement. Tout bêtement on voudrait s’assurer qu’on ne fait pas la même chose, tous, [c’est le] premier point. [Deuxième point], quelle a été la gouvernance qui a permis de mener à cet accord ? On croit comprendre, avec les réponses de la FIA, comment ça a pu se faire. Et effectivement, que contient cet accord qui est une transaction par définition ? Quels sont les termes de cette transaction ? Il se peut que l’on soit tous extrêmement confortables une fois qu’on saura le fond de cette histoire. Mais je pense en effet qu’en 2020 il y a une certaine forme d’attente de transparence, de la gouvernance. C’est la seule chose que l’on demande pour le moment."

partages
commentaires
Quand Vettel prenait un nouveau départ avec Ferrari

Article précédent

Quand Vettel prenait un nouveau départ avec Ferrari

Article suivant

Vasseur : Il aurait été "injuste" de courir sans McLaren

Vasseur : Il aurait été "injuste" de courir sans McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021