Mercedes a versé plus de 10 M€ à Williams pour Bottas

Les profits réalisés par l'écurie Williams durant la première moitié de l'année 2017 ont bénéficié de la somme versée par Mercedes pour récupérer Valtteri Bottas, d'après les informations de Motorsport.com.

Mercedes a versé plus de 10 M€ à Williams pour Bottas
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Felipe Massa, Williams FW40
Jonathan Eddolls, ingénieur de course Williams et Valtteri Bottas, Williams, sur la grille
Felipe Massa, Williams FW40
Valtteri Bottas, Williams, et l'équipe disent au revoir à Felipe Massa, Williams, après sa dernière course en Formule 1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Podium: troisième place Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 et le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Lorsque Nico Rosberg a annoncé sa retraite en décembre 2016, à la surprise générale, Mercedes a opté pour Valtteri Bottas afin de remplacer le Champion du monde en titre aux côtés de Lewis Hamilton. D'après les informations de Motorsport.com, Williams a alors reçu la somme de 10 millions de livres (11,4 M€) pour libérer le pilote finlandais et demander à Felipe Massa de repousser sa retraite.

En début de semaine, les résultats financiers publiés par Williams ont révélé des bénéfices de plus de 10,4 millions de livres (11,8 M€). Les primes reçues par l'écurie de Grove ont baissé suite à sa cinquième place au championnat constructeurs l'an passé, mais cela s'est moins ressenti en raison d'un dollar fort, monnaie dans laquelle sont payées les équipes par la FOM.

"Les revenus de la FOM et des sponsors sont globalement constants entre 2016 et 2017", explique à Motorsport.com Mike O'Driscoll, directeur général de Williams. "La performance [financière] entre 2016 et 2017 a été générée par quelque chose d'exceptionnel et non récurent que nous avons dû déclarer dans la première moitié 2017."

Williams s'attend à une stabilité de ses revenus dans un avenir proche, mais l'écurie souligne tout de même le défi toujours plus difficile à relever sur le plan économique en F1. Une manière de rappeler la nécessité d'un meilleur contrôle des coûts dans le futur.

"Nous ne fournissons pas de prévisions car nous sommes une entreprise cotée en bourse, mais je peux confirmer que nous nous attendons à avoir des revenus majoritairement constants", précise Mike O'Driscoll. "Nous sommes confrontés à des coûts croissants alors que nous continuons à investir pour notre performance."

"Donner un sens commercial à une écurie de F1 indépendante dans l'environnement d'aujourd'hui dépend d'un accord sensé au sujet du contrôle des coûts, et d'une distribution des revenus bien plus équitables. Nous sommes loin de ces deux cas aujourd'hui. Nous sommes également optimistes quant au fait que la FOM sera en mesure d'augmenter les revenus et la rentabilité dans les années à venir, afin d'avoir de meilleurs retours sur investissement pour toutes les équipes qui sont en F1."

partages
commentaires
Des F1 prennent la piste par surprise à Adélaïde !

Article précédent

Des F1 prennent la piste par surprise à Adélaïde !

Article suivant

Verstappen : "Bien finir la saison sans trop penser à l'avenir"

Verstappen : "Bien finir la saison sans trop penser à l'avenir"
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021