Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Mercedes admet que sa stratégie en a demandé trop à Bottas

partages
commentaires
Mercedes admet que sa stratégie en a demandé trop à Bottas
Par :
1 août 2018 à 07:02

Le directeur technique de Mercedes, james Allison, croit que Valtteri Bottas a produite une performance "vaillante" lors du Grand Prix du Hongrie mais que la stratégie d'équipe en a trop demandé à ses pneus.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et l'équipe fêtent la victoire
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09

Bottas a passé une grande partie de la course à la deuxième position derrière son équipier et futur vainqueur Lewis Hamilton mais a finalement chuté à la cinquième place quand ses pneus en fin de vie ne lui ont pas permis de tenir le rythme et qu'il s'est accroché avec Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo.

Son relais en pneus tendres a duré dix tours de plus que celui de Hamilton après un arrêt au stand précoce pour couvrir la Ferrari de Kimi Räikkönen. 

Lire aussi :

Allison, qui s'exprimait dans l'habituelle vidéo stratégique diffusée par Mercedes après chaque course, a déclaré que Bottas "avait produit une course brillante et vaillante, mais [qu'ils lui en avaient] demandé un petit peu trop avec des gommes qui ne pouvaient pas vraiment faire un tel relais final".

Le Finlandais a dû s'arrêter tôt afin de pouvoir conserver la position en piste face à Räikkönen qui était sur la même stratégie. Mercedes a donc dû réagir quand Ferrari a fait s'arrêter le Champion du monde 2007 au 14e tour, pour ne pas être pris au dépourvu. Par la suite, la Scuderia a décidé de jouer la carte des deux arrêts avec Räikkönen, ce qui aurait pu donner une fenêtre pour arrêter Bottas mais cela l'aurait fait passer derrière Vettel et aurait offert à l'Allemand un boulevard pour remonter mettre la pression sur Hamilton avec de meilleures gommes.

Allison a indiqué que l'Étoile avait envisagé un second arrêt pour Bottas au moment du second Virtual Safety Car (VSC) mais qu'elle avait finalité décidé de jouer la seconde place au lieu d'assurer la troisième. Il a expliqué que l'équipe croyait que le "pire scénario" était de voir Bottas souffrir puis être dépassé par Vettel et Räikkönen. De plus, l'éventualité d'une période de VSC courte aurait également pu jouer contre elle.

"Ça aurait été une mauvaise chose pour nous de nous retrouver dans un no man's land où on aurait commencé à s'arrêter sous VSC et que celui-ci s'achève au plein milieu [de l'arrêt]. Donc, au final, nous avons décidé de maintenir notre stratégique risquée pour la seconde place, en pensant que le pire scénario serait de finir quatrième. En fait, la seconde place n'a pas fonctionné et ça s'est même terminé un peu plus mal pour Valtteri et nous en raisons de ces collisions."

Article suivant
Hungaroring, J1 - Giovinazzi bat le record du circuit !

Article précédent

Hungaroring, J1 - Giovinazzi bat le record du circuit !

Article suivant

Verstappen présente ses excuses pour sa colère noire à la radio

Verstappen présente ses excuses pour sa colère noire à la radio
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Lieu Hungaroring
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Scott Mitchell