Mercedes toujours hanté par le "traumatisme" de la Malaisie

partages
commentaires
Mercedes toujours hanté par le
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
25 oct. 2016 à 09:10

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a admis que le traumatisme de l'explosion du moteur de Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Malaisie était toujours présent et risquait de planer encore sur la fin de saison 2016.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid contraint à l'abandon avec un moteur cassé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid contraint à l'abandon avec un moteur cassé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid contraint à l'abandon avec un moteur cassé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid contraint à l'abandon avec un moteur cassé
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid

L'abandon de Hamilton à Sepang plus tôt ce mois-ci a eu un effet énorme sur le classement pilotes et le Britannique a expliqué à Austin qu'il avait constamment à l'esprit la peur qu'un nouveau problème mécanique ne vienne mettre fin à ses espoirs de victoire.

"J'étais inquiet pendant toute la course que la voiture ne termine pas. J'avais juste peur de la même chose, de la même sensation, du son que j'ai entendu en Malaisie, donc j'étais ravi que la voiture franchisse la ligne d'arrivée."

Toto Wolff est bien conscient de l'importance pour son équipe d'assurer que la bataille entre Hamilton et Nico Rosberg ne sera pas de nouveau gâchée par la fiabilité, avec le souvenir de la Malaisie encore très vivace.

"Ce n'est jamais un fleuve tranquille, mais j'imagine que c'était aussi bon que ça pouvait l'être niveau moteur [à Austin]. La Malaisie est arrivée de nulle part et ça résonne encore chez nous tous. Le traumatisme va rester un moment."

Mercedes a pris des mesures pour améliorer la fiabilité suite à la course malaisienne, en jouant notamment sur les réglages moteur, mais aussi avant celle aux États-Unis puisque le système d'alimentation en essence de la voiture de Lewis Hamilton a été remplacé avant la journée de samedi.

Le Britannique a d'ailleurs par la suite évoqué des "répercussions" possibles, même si le déficit équivalait apparemment à moins d'une seconde sur toute la distance de course.

Interrogé sur le niveau de stress chez Mercedes face au risque de souffrir d'un nouveau problème de fiabilité, l'Autrichien déclare : "C'était très stressant pour les gars dans le garage parce qu'il y a beaucoup de responsabilité et beaucoup de pression sur eux, et tout ce qui a été dit consciemment ou inconsciemment met encore plus de pression. Ce n'est pas la bonne chose à faire."

"Notre travail nécessite de dégager cette pression parce que la responsabilité reste là de toute façon - c'est comme cela que ces gars travaillent. Donc - j'imagine que vous devez écrire quelque chose, donc ici nous avions un sujet à écrire qui était un fantôme..."

Article suivant
Sainz estime que le dépassement d'Alonso était "correct"

Article précédent

Sainz estime que le dépassement d'Alonso était "correct"

Article suivant

Mexico - Des averses ne sont pas à exclure

Mexico - Des averses ne sont pas à exclure
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités