Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
53 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
60 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
74 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
88 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
102 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
109 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
123 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
137 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
144 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
158 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
165 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
179 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
193 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
221 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
228 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
242 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
249 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
263 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
277 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
284 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
298 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
312 jours

Mercedes explique sa perte de vitesse récente

partages
commentaires
Mercedes explique sa perte de vitesse récente
Par :
Co-auteur: Adam Cooper
3 oct. 2019 à 09:51

Avec trois Grands Prix sans victoire avant la Russie, Mercedes avait égalé sa pire série depuis 2013… mais ce n'est pas un hasard.

En effet, du côté de la structure de Brackley, le rythme des nouveautés s'est fortement ralenti alors que la priorité est désormais clairement donnée au développement de la monoplace 2020. Cela explique en partie l'évolution du rapport de force avec Ferrari, qui a signé quatre pole positions et trois victoires en quatre Grands Prix depuis la trêve estivale. Sur cette période, Mercedes accuse un retard moyen de 0"349 dans l'exercice du tour lancé, et les Flèches d'Argent ne se sont imposées à Sotchi qu'avec le coup de pouce d'une voiture de sécurité virtuelle déclenchée par… la panne de la Ferrari de Sebastian Vettel.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui est demandé si les résultats récents sont dus aux progrès de Ferrari ou au manque de performance de Mercedes, Wolff confirme : "Je pense que la vérité est quelque part entre les deux. Je pense que [Ferrari] a fait et continue de faire de grands pas en avant quant à la performance en ligne droite, et ils avaient une bonne voiture à Singapour, une très bonne à Sotchi. Dans ces circonstances, on établit la référence, et c'est ce qu'ils ont fait lors des deux derniers week-ends."

"En même temps, cela fait longtemps que nous n'avons pas apporté d'évolutions sur la voiture, et nous n'avons probablement pas géré les choses de manière optimale. Mais nous n'avons pas eu de chance non plus quant aux décisions stratégiques que nous avons prises ; sur les dernières courses, il y en a que nous aurions pu gagner, et ça n'a pas été le cas. Mais la malchance s'est transformée en chance [à Sotchi]."

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG

Le manque récent de nouvelles pièces n'est pas un hasard. "Il faut gérer les ressources de la bonne manière, en pensant également à l'an prochain. C'est quelque chose que nous analysons très attentivement. Il y aura une petite évolution à Suzuka, que nous sommes intéressés d'explorer. Mais pas les grands progrès que nous avons faits quand nous faisions de gros efforts jusqu'à la trêve estivale." Et lorsqu'il lui est demandé si l'exploration susmentionnée concerne 2020, Wolff indique : "Comme la réglementation reste similaire, cela fait partie de la même réflexion."

Le déficit de Mercedes en ligne droite était évident dans les longues pleines charges de Sotchi, notamment caractérisé par la traînée qu'engendre naturellement la W10, mais ce n'est qu'un facteur mineur d'après l'Autrichien.

"C'est quelque chose que nous étudions, mais il faut le mettre en perspective. Entre une voiture qui a de la traînée et une voiture qui n'en a pas, soit probablement les deux extrêmes que l'on voit en piste, sur l'ensemble de la grille, il y a deux dixièmes de différence. C'est ce que l'on peut extraire en mettant beaucoup de pièces sur la voiture par rapport à une monoplace profilée. Cela n'a donc pas un grand effet. Il y en a un, mais ce n'est pas l'effet principal", conclut Wolff.

Article suivant
Williams veut tester un aileron expérimental à Suzuka

Article précédent

Williams veut tester un aileron expérimental à Suzuka

Article suivant

Le sponsor de Kubica exige des explications à Williams

Le sponsor de Kubica exige des explications à Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Benjamin Vinel