Mexico City à guichets fermés pour "la fiesta de la F1" ?

Les organisateurs du Grand Prix du Mexique 2016 ont estimé que l'affluence pour le jour de la course allait augmenter cette année, un an après l'impressionnante réussite de son retour au calendrier de la F1.

Mexico City à guichets fermés pour "la fiesta de la F1" ?
Mexico : atmosphère
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Sergio Perez, Sahara Force India F1, rencontre Enrique Pena Nieto, Président du Mexique
Sergio Perez, Sahara Force India F1, avec une combinaison spéciale pour le GP du Mexique
Le drapeau mexicain dans la tribune principale
Les pilotes mexicains : Sergio Perez, Sahara Force India F1; Alfonso Celis Jr., pilote de développement Sahara Force India F1 et Esteban Gutierrez, Haas F1 Team
L'ambiance à Mexico City
Adrián Fernández
Des fans mexicains dans les tribunes
Des fans mexicains de Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Felipe Massa, Williams FW38

Rodrigo Sanchez, le directeur du marketing de l'épreuve, a déclaré à Motorsport.com qu'il s'attendait à ce que le public se développe encore cette année, au lieu de le voir se réduire comme cela arrive parfois lors de la seconde année des courses.

Des places supplémentaires signifient que plus de fans que jamais pourront regarder la course le 30 octobre. "L'année passée nous avions plus ou moins 110 000 personnes dans les tribunes", explique Sanchez.

"Maintenant, nous avons progressé de 10% avec différentes structures [de tribunes] que nous avons. Si nous étions dans la même position que l'année passée, nous serions à guichets fermés actuellement. Mais dorénavant, nous aurons 120 000 personnes."

"Avoir ce nombre de personnes n'est pas facile. En ce moment, il y a la construction d'un nouveau stade de baseball près du virage 1, où il y avait une tribune l'année dernière. Donc l'organisation avait le défi de ne pas perdre ces places pour les fans."

"La seule tribune qui n'est pas là par rapport à l'année dernière est celle qui était sur le complexe Moises Solana en raison du parc de baseball. Sur la base de cela, nous avons fait quelques changements ailleurs, nous avons changé quelques structures. Et maintenant la tribune n°5 a une plus grande capacité."

"Et nous avons changé les tribunes 9-10-11 aussi. La réponse des gens a été incroyable. Nous en sommes presque à 95% de remplissage déjà, donc je suis sûr que nous serons à guichets fermés."

Plus de possibilités pour les touristes

L'organisation du GP du Mexique a indiqué vouloir prolonger l'expérience en dehors de l'Autodromo Hermanos Rodriguez, avec des programmes spéciaux dans le centre-ville.

"Cette année, nous avons le parfum de la F1", ajoute Sanchez. "Nous travaillons avec plus de 80 restaurants de Mexico et avons créé des menus inspirés de la Formule 1. Nous allons de la piste à la table, pour que la F1 donne aux fans une saveur différente. Nous voulons continuer l'ambiance de fête, la célébration. C'est ce que les gens veulent."

L'image du Mexique

À la suite du succès global de l'épreuve l'an passé, Sanchez souhaite bâtir sur son attrait international. "La réponse du public étranger a été super. Nous voulons continuer à montrer le meilleur de notre pays. Nous voulons amener les gens au Mexique, pour découvrir les merveilles de ce pays."

"Au Mexique, quand nous organisons ce type de gros événement, il y a toujours une superbe ambiance, et grâce à la F1, nous pouvons montrer au monde ce dont le Mexique est capable."

"La Formule 1 est un projet national, il y a une collaboration avec le gouvernement fédéral, le gouvernement de Mexico, la CIE [une entreprise de spectacle et de médias mexicaine, ndlr] et des entreprises privées. C'est un grand projet où tout le monde s'est concentré sur le planning, l'organisation et la promotion de l'événement tel qu'il est."

"Il est important de montrer à tout le monde que nous sommes capables d'organiser ce type d'événement. Quand nous travaillons ensemble, nous faisons des choses incroyables."

"Les attentes sont de continuer à positionner le Mexique comme un pays moderne et un pays capable de faire des choses de la bonne façon, et nous sommes tous dans le même bateau. À partir de là, il y a beaucoup de choses comme le tourisme et la bonne perception que le monde peut avoir du Mexique."

partages
commentaires
Chronique Massa - Pourquoi les pilotes ont du mal avec les départs
Article précédent

Chronique Massa - Pourquoi les pilotes ont du mal avec les départs

Article suivant

Pour Newey, sa Williams de 1996 ressemble à la Red Bull actuelle

Pour Newey, sa Williams de 1996 ressemble à la Red Bull actuelle
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021