Michael Schumacher : 7ème vainqueur différent ?

A la veille d'un week-end prometteur pour la Mercedes au Grand Prix de Canada, Michael Schumacher se sent de plus en plus proche d'une victoire, comme jamais depuis son retour à la Formule 1 en 2010

A la veille d'un week-end prometteur pour la Mercedes au Grand Prix de Canada, Michael Schumacher se sent de plus en plus proche d'une victoire, comme jamais depuis son retour à la Formule 1 en 2010.

Le septuple champion du monde aux malheureux deux points en six courses cette saison assure sa confiance en sa monoplace, suite aux améliorations du rythme de son W03. Il ne doute pas de ses capacités à faire bonne impression sur ce Grand Prix. Le week-end dernier, à Monaco, l'allemand a prouvé qu'il était capable de réaliser le meilleur temps des essais qualificatifs. Adepte de cet exercice depuis le début de saison, il a participé à cinq Q3 sur six possibles.

«J'adore le chiffre sept ! Nous sommes dans la bonne direction, nous avons vu à Monaco que nous pouvions être forts. Le week-end pourrait nous sourire, je suis très confiant pour ce circuit», a t-il dit au Canada. «Si vous reprenez mon parcours depuis mon retour, c'est probablement sur ce Grand Prix où nous pourrions faire un bon résultat.»

Schumacher est enthousiaste à l'idée que Mercedes puisse régler les problèmes de températures de pneus au Canada. Ce qui lui permettrait d'être bien placé pour la victoire.

«Je pense que nous avons été très bons depuis la Malaisie», a t-il dit. «Nous avons très bien compris la voiture et nous avons réussi à faire des courses cohérentes depuis ce moment. Tout tourne autour de la compréhension de la voiture et de la capacité à en tirer le maximum.»

«Le temps et la température sont des facteurs importants - parce que vous pouvez travailler sur des réglages précis sur la voiture pour le samedi et en aucun cas changer quoi que ce soit pour le dimanche. Vous devez donc tout prévoir.» admet le Kaiser. «Si vous regardez la Chine, la piste a soudainement tourné en notre faveur, grâce à cinq degrés de températures de différence, alors même que la voiture n'avait pas l'air super. Aurons-nous une telle chance ce week-end ? Est-ce que notre stratégie sera compatible aux aléas extérieurs ? Telle est la question.» philosophe Schumacher.

Michael Schumacher peut se montrer confiant au Canada, il s'y est imposé à sept reprises (1994, 1997, 1998, 2000, 2002, 2003 et 2004). Un huitième succès signifierait un septième vainqueur différent en 2012, et du suspense pour le reste de la compétition...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités