Michael Schumacher, de pilote à manager ?

Ross Brawn, directeur de l'écurie Mercedes AMG, vient de jeter un pavé dans la mare en déclarant que Michael Schumacher pourrait occuper un rôle à la tête de l'équipe dans l'avenir

Ross Brawn, directeur de l'écurie Mercedes AMG, vient de jeter un pavé dans la mare en déclarant que Michael Schumacher pourrait occuper un rôle à la tête de l'équipe dans l'avenir.

Le futur du septuple champion du monde est incertain : plusieurs pilotes tels que di Resta, Hülkenberg ou plus récemment Hamilton ont été évoqués pour le remplacer, même si Schumacher ne devrait annoncer sa décision qu'en octobre.

Et si l'Allemand devait ne plus être titulaire, Ross Brawn apprécierait donc de le voir participer à la gérance de l'équipe : “En ce qui concerne le rôle que jouera Michael dans l'avenir, nous n'en discutons pas en détail, car ce n'est pas une priorité pour l'instant, mais l'expérience de la course dont dispose Michael, son expertise, et cetera, seraient un atout pour n'importe quelle équipe.”

Le Britannique émet toutefois des réserves sur l'implication que Schumacher pourrait envisager. “Je ne suis pas sûr qu'il veuille d'une implication quotidienne comme c'est le cas pour certains d'entre nous, mais il aimerait rester impliqué. Il adore le sport, il adore la course, et il adore développer les voitures, et observer le fonctionnement de l'équipe. Je peux très bien voir que dans l'avenir, il conservera un grand intérêt et ça viendra, et j'espère vraiment que ce sera avec nous.”

En ce qui concerne les transferts, la situation semble plus compliquée que Schumacher ne le dit. “Je ne pense pas que la décision n'appartienne qu'à lui,” explique Ross Brawn. “Il faut que nous trouvions une solution ensemble. Honnêtement, je ne peux pas rentrer dans les détails, mais rester ou pas n'est pas la décision de Michael, ni la nôtre. C'est une décision commune.”

En lisant entre les lignes, on peut imaginer que de nombreux pilotes frappent à la porte de Mercedes, et que si Schumacher prenait un autre rôle, la situation serait déjà moins compliquée pour Ross Brawn, qui subit la pression de Stuttgart à cause des résultats de l'équipe, jugés moyens. Car chez Mercedes, on estime que “si l'on peut fabriquer les meilleures voitures du monde, on devrait fabriquer les meilleures F1 du monde”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Ross Brawn
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités