Michael Schumacher, entre succès et fortune

Si ces dernières années ont vu plusieurs pilotes payants accéder à la F1, le concept ne date finalement pas d’hier et ferait presque oublier la valeur marketing d’un pilote

Si ces dernières années ont vu plusieurs pilotes payants accéder à la F1, le concept ne date finalement pas d’hier et ferait presque oublier la valeur marketing d’un pilote. Michael Schumacher a donc raflé des succès et des billets, mais… il le valait bien !

D’une part, au début de sa carrière, Schumacher était lié à la chaîne allemande RTL, qui était prête à mettre la main à la poche à chaque arrivée d’un nouveau pilote allemand. Si aujourd'hui, plusieurs pilotes allemands sont sur la grille, cette prolifération n’était pas aussi simple à l’époque.

Ensuite, la visibilité de tous les sponsors de l’Allemand valait de l’or, rendant par exemple célèbre à l’international des organisations comme Dekra. Sans oublier la multitude de produits dérivés, qui allaient jusqu’à des livres de cuisine et des déodorants nichés dans des casques miniatures.

Plus récemment, le Sunday Times classait le Kaiser à la deuxième place des 100 sportifs les plus riches au monde derrière Tiger Woods, avec une fortune estimée à 823 millions de dollars. En 2012, il a fait l’acquisition d’un ranch au Texas – sa reconversion est en marche ! Pour David Coulthard, ces sommes ne lui ont pas monté à la tête : il en fait même parfois don pour les causes qui lui tiennent à cœur.

Si les sommes acquises tranchent avec les pilotes qui ne sont pas payés pour figurer en F1 – encore une fois, ce qui ne date pas d’aujourd’hui, comme le prouve Justin Wilson à son arrivée chez Minardi en 2003 – son palmarès et l’impact mondial de la F1 justifient aussi ces chiffres.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , David Coulthard , Justin Wilson
Type d'article Actualités