Michael Schumacher, l'interview inédite

partages
commentaires
Michael Schumacher, l'interview inédite
Par : Benjamin Vinel
23 nov. 2018 à 19:00

Le site officiel de Michael Schumacher a révélé la dernière interview donnée par le septuple Champion du monde, le 30 octobre 2013. La voici.

Cet entretien a eu lieu deux mois avant l'accident de ski subi par Michael Schumacher, qui lui a causé de graves problèmes neurologiques. L'état de santé actuel de l'Allemand, qui aura 50 ans en janvier prochain, demeure un secret très bien gardé.

Lire aussi :

Cliquez sur chaque photo pour passer à la question suivante.

Diapo
Liste

Quel a été votre titre mondial le plus émouvant : le tout premier, en 1994, ou le premier avec Ferrari, en 2000 ?

Quel a été votre titre mondial le plus émouvant : le tout premier, en 1994, ou le premier avec Ferrari, en 2000 ?
1/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le plus émouvant, sans aucun doute, a été celui gagné à Suzuka en 2000 avec Ferrari. Pas de titre pendant 21 ans pour Ferrari, j'ai passé quatre ans à me battre pour y arriver. J'ai enfin remporté cette course exceptionnelle à Suzuka en 2000 pour gagner le championnat.

En plus de 20 ans en Formule 1, pour quel adversaire avez-vous eu le plus de respect ?

En plus de 20 ans en Formule 1, pour quel adversaire avez-vous eu le plus de respect ?
2/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le pilote pour qui j'ai eu le plus de respect, pendant toutes ces années, est sans aucun doute Mika Häkkinen. De grandes batailles, mais une relation stable, privée.

À quel point la Formule 1 est-elle vraiment exigeante physiquement ?

À quel point la Formule 1 est-elle vraiment exigeante physiquement ?
3/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

La Formule 1 est très dure. Elle l'était encore plus jadis, par rapport à maintenant, quand il n'y avait pas de direction assistée. En tout cas, c'est l'un des sports les plus durs que l'on puisse faire, donc il faut être très bien préparé.

Aviez-vous une idole en Formule 1 quand vous étiez petit ?

Aviez-vous une idole en Formule 1 quand vous étiez petit ?
4/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

Au début de ma carrière en karting, je voyais Ayrton Senna, je voyais Vincenzo Sospiri (photo), que j'admirais beaucoup comme pilote de karting. Mais ma véritable idole, c'était Toni Schumacher, parce qu'il était un grand joueur de football.

Avez-vous toujours su que vous battriez des records, ou avez-vous jamais douté de vos capacités ?

Avez-vous toujours su que vous battriez des records, ou avez-vous jamais douté de vos capacités ?
5/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

Les records, c'est une chose. Le doute, à mon avis, est très important, pour ne pas être trop sûr de soi ; pour remettre les choses en question, pour chercher l'amélioration, pour trouver l'étape suivante. J'ai toujours pensé que je n'étais pas assez bon, qu'il fallait que je travaille sur moi-même. J'imagine que c'est l'un des ingrédients qui ont fait de moi ce que je suis devenu.

Vous avez toujours dit que le succès était un effort d'équipe, mais la Formule 1 n'est-elle pas un sport individuel ?

Vous avez toujours dit que le succès était un effort d'équipe, mais la Formule 1 n'est-elle pas un sport individuel ?
6/10

Photo de: Charles Coates / LAT Images

Le succès, dans n'importe quelle situation de la vie, ou du moins la plupart que je connaisse, c'est un travail d'équipe. On fait des choses soi-même, mais en équipe, on est bien plus fort. La Formule 1 est un travail d'équipe, et certainement pas un one-man show.

Vous avez mené les écuries Benetton et Ferrari au titre mondial, et vous avez aidé à bâtir Mercedes. Ces périodes sont-elles comparables d'une façon ou d'une autre ?

Vous avez mené les écuries Benetton et Ferrari au titre mondial, et vous avez aidé à bâtir Mercedes. Ces périodes sont-elles comparables d'une façon ou d'une autre ?
7/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

Si l'on remonte aux diverses équipes pour lesquelles j'ai couru, la mission de bâtir Benetton en quatre ou cinq ans pour remporter le championnat, pareil chez Ferrari – nous avons tenté la même chose chez Mercedes en moins de temps. Y a-t-il un point commun ? Je dois dire que oui : Ross Brawn. Pensez-y !

Pour progresser, analysez-vous tous les pilotes ou seulement les meilleurs ?

Pour progresser, analysez-vous tous les pilotes ou seulement les meilleurs ?
8/10

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pour le développement personnel, pour s'améliorer, on ne s'intéresse pas qu'à la voiture, on s'intéresse à soi-même, on s'intéresse aux autres pilotes, et pas seulement à ceux qui sont devant, on s'intéresse à tout le monde. C'est ce que j'ai fait, car tout le monde avait quelque chose de spécial que je voulais connaître.

Vous avez toujours dit que le karting était le meilleur terrain d'apprentissage pour toutes les autres catégories. Pourquoi donc ?

Vous avez toujours dit que le karting était le meilleur terrain d'apprentissage pour toutes les autres catégories. Pourquoi donc ?
9/10

Photo de: Ferrari Media Center

Le karting est une bonne préparation pour le sport automobile, parce qu'il donne beaucoup de facilités et de compétences que l'on peut développer. Les batailles roue contre roue sont parmi les meilleures choses que l'on peut apprendre en karting.

Peut-on atteindre le sommet avec le talent uniquement ?

Peut-on atteindre le sommet avec le talent uniquement ?
10/10

Photo de: Ercole Colombo

Le talent, en sport auto comme dans n'importe quel sport, est important, mais ce n'est pas tout. Il faut vraiment développer beaucoup de compétences différentes. Le karting est justement une bonne base pour prouver son talent, mais aussi pour trouver les autres éléments dont on a besoin en tant que pilote.

Article suivant
Pourquoi Hamilton a roulé avec le numéro 1

Article précédent

Pourquoi Hamilton a roulé avec le numéro 1

Article suivant

HTC lance le Vive Pro McLaren Edition

HTC lance le Vive Pro McLaren Edition
Charger les commentaires