Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
14 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
22 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
35 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
71 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
84 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
106 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
120 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
127 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
141 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
155 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
183 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
190 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
204 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
211 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
224 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
239 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
260 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
274 jours

Michael Schumacher aurait été le manager de Mick, selon Weber

partages
commentaires
Michael Schumacher aurait été le manager de Mick, selon Weber
Par :
23 avr. 2019 à 13:05

Ancien manager de Michael Schumacher, Willi Weber affirme que le septuple Champion du monde de Formule 1 aurait géré la carrière de son fils Mick, actuellement pilote en F2.

Victime d'un terrible accident de ski en décembre 2013, Michael Schumacher a alors subi de graves blessures à la tête avec de lourdes conséquences neurologiques, qui n'ont jamais été rendues publiques dans le détail. Sa convalescence est tout aussi secrète, sa famille maintenant sa vie privée avec intransigeance.

Lire aussi :

C'est donc sans le soutien ni les conseils avisés de son père que Mick Schumacher a fait l'intégralité de sa carrière en monoplace, de la Formule 4 en 2015 à la Formule 2 cette année en passant par deux saisons de F3 Europe, avec le titre à la clé. Il vient par ailleurs de faire ses premiers essais en Formule 1 avec la Scuderia Ferrari et Alfa Romeo.

"Michael tenait à l'emmener en Formule 1 et à le manager, tout comme je l'ai managé moi-même. La boucle aurait été bouclée. Il aurait adoré ça", déclare Willi Weber (manager du Baron Rouge de 1989 à 2012) pour Motorsport.com. "Michael sait tout. Il sait à quelles écuries parler, il sait comment tout cela fonctionne, parce qu'il en a fait l'expérience lui-même. C'était son ambition."

Mick Schumacher, PREMA RACING

L'engouement médiatique est immense autour de Mick Schumacher, et ne fait que croître au fur et à mesure que le jeune Allemand s'approche de la catégorie reine du sport automobile. Heureusement, il bénéficie de la protection de son attachée de presse, Sabine Kehm, qui travaillait également avec son père, mais les attentes n'en restent pas moins élevées.

"Avec son père, Mick a un lourd fardeau à porter", poursuit Weber. "Les gens vont toujours le comparer à Michael et dire : 'Il s'appelle Schumacher, il doit obtenir les mêmes résultats que son père'. Il est clair que c'est un énorme fardeau pour ce gosse. Si Michael était encore à ses côtés, la symbolique serait complètement différente. Mais là, concrètement, Mick représente son père aux yeux des gens. C'est le problème. Parce que tout le monde les compare et dit qu'il doit avoir les mêmes résultats."

J'ai souffert comme un chien pendant trois mois

Willi Weber sur l'accident de ski de Michael Schumacher

Weber révèle par ailleurs ne pas faire partie des très rares personnes autorisées à se rendre au chevet de Michael Schumacher. "J'ai parfois besoin de tourner la page", se désole-t-il. "J'ai souffert comme un chien pendant trois mois après l'accident. Les gens me parlent, peu importe où je suis : 'Vous êtes Willi Weber, comment va Schumacher ?' C'est là que tout recommence à chaque fois dans ma tête. J'aimerais que Michael soit sur pied dès que possible pour pouvoir l'embrasser. C'est mon plus grand souhait."

S'il n'est plus impliqué en sport automobile à ce jour, Weber reste très occupé malgré ses 77 ans, notamment dans le domaine du bâtiment. "J'ai de bonnes choses à faire", commente celui qui vit actuellement à Majorque. "Il faut que je travaille. La retraite, ce n'est pas pour moi. Mon job actuel est plus ou moins un hobby. Quand je m'ennuie, j'ai toujours quelque chose à faire. Mais je ne suis pas obligé. Je suis satisfait, et je trouve ça très important."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

Michael Schumacher célèbre sa victoire avec Willi Weber, sa femme Corinna, Jean Todt et Rubens Barrichello

Article suivant
Hamilton est le seul pilote au niveau de Senna, selon Berger

Article précédent

Hamilton est le seul pilote au niveau de Senna, selon Berger

Article suivant

Un tour virtuel permet de découvrir le circuit de Hanoï

Un tour virtuel permet de découvrir le circuit de Hanoï
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Mick Schumacher
Auteur Benjamin Vinel