Appel d'offres F1 : les préoccupations de Michelin

partages
commentaires
Appel d'offres F1 : les préoccupations de Michelin
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
27 juil. 2018 à 09:12

Michelin a mis en avant deux facteurs clés dans le nouvel appel d'offres pour devenir manufacturier unique de la Formule 1, et qui pourraient dissuader la firme d'y répondre.

L'entreprise française évalue l'appel d'offres récemment publié par la FIA pour devenir manufacturier unique de la Formule 1 de 2020 à 2023. Michelin est ouvert à l'idée de revenir en F1 pour la première fois depuis 2006, mais deux aspects fondamentaux génèrent des préoccupations parmi les lignes directrices fixées par la FIA.

En premier lieu, Michelin n'est pas satisfait du fait que la première année de la période en question se dispute avec des roues de 13 pouces, avant le passage planifié aux 18 pouces en 2021. Michelin n'a jamais caché être intéressé uniquement par la fourniture de pneus 18 pouces, et remet en question le manque de cohérence qu'il y aurait à préparer des pneus plus petits pour une seule saison.

"Nous sommes opposés aux roues de 13 pouces car ça ne correspond pas à notre vision", explique à Motorsport.com un porte-parole de Michelin. "De plus, devoir créer des pneus 13 pouces pour une saison serait une perte de temps et d'argent, et c'est un gros point de blocage."

Outre cette nécessité de fournir des pneus 13 pouces pendant une saison, Michelin n'adhère pas non plus à la requête de la FIA concernant la haute dégradation des gommes. La FIA veut une majorité de courses à deux arrêts et a formulé des exigences techniques concernant la chute de performance des enveloppes.

Michelin indique que sa préférence va à des pneus qui afficheraient un niveau de performance constant sur une plus longue période, ce qui mettrait en avant ses qualités de manufacturier et permettrait aux pilotes d'attaquer au maximum. "Un pneu qui s'use après quelques tours, ce n'est pas ce que nous cherchons à produire", ajoute le porte-parole de Michelin. "Nous ne sommes pas de grands fans de la forte dégradation."

Lire aussi :

En dépit de ces deux préoccupations, Michelin va encore évaluer la proposition de la FIA au cours des prochaines semaines. Il est probable que la firme attende jusqu'à la dernière minute avant de décider si elle répond à l'appel d'offres. Les manufacturiers de pneus ont jusqu'au 31 août pour formuler une offre. Une décision sera prise le 14 septembre sur la base des éléments techniques et de sécurité.

La semaine dernière, le directeur de course Charlie Whiting a reconnu que la saison unique avec des pneus 13 pouces n'avait rien d'idéal, mais qu'il n'existait aucun moyen de l'éviter puisque les règlements de la F1 ne changeront qu'en 2021.

"C'est pour cela que l'appel d'offres pour les pneus est de quatre années, comme ça il y aura trois ans avec les nouvelles dimensions, en 2021, 2022 et 2023", a-t-il précisé. "Ça aurait probablement été élégant si nous avions pu prolonger le contrat existant, mais ce n'était pas possible. C'était une discussion entre notre département légal et celui du manufacturier actuel."

Prochain article Formule 1
Ricciardo aura un nouvel ingénieur s'il reste chez Red Bull

Article précédent

Ricciardo aura un nouvel ingénieur s'il reste chez Red Bull

Article suivant

Red Bull introduit une évolution de son carburant

Red Bull introduit une évolution de son carburant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités