Michelin n'apprécie pas de se faire snober par la F1

Michelin ne cache pas sa déception face à la décision de snober sa proposition pour revenir en Formule 1 dès 2011

Michelin ne cache pas sa déception face à la décision de snober sa proposition pour revenir en Formule 1 dès 2011.

Le célèbre fabricant français de pneumatiques avait engagé des discussions avec les équipes, la Formula One Management de Bernie Ecclestone et la FIA en vue de combler le départ de Bridgestone.

Ces discussions englobaient certaines revendications, telles que la réforme de la politique du fournisseur de pneumatique unique ainsi que certaines mesures visant à respecter davantage l’environnement.

Comme tout le monde le sait, le choix s’est finalement porté sur le manufacturier Pirelli et ce, sans aucune modification du règlement. L'Association des Equipes de Formule 1 a cependant annoncé un programme de réduction des émissions de carbone qui devrait se concentrer sur un meilleur rendement du carburant dès 2013, avec l'objectif de réduire de 12,4 pour cent leurs émissions de CO2 d'ici là.

Nick Shorrock, le responsable de la compétition de Michelin, n’a pas non plus caché sa déception au magazine français Auto Hebdo face à la direction prise par la Formule 1 : "Nous sommes déçus de ne pas voir le sport automobile être en tête de l’évolution de notre société."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités