Minardi dénonce l'attitude du Groupe Stratégique avec Marussia

Il y a quelques jours, le Groupe Stratégique composé de la FIA, de la FOM et de six équipes aurait mis un terme aux ambitions de Marussia de participer au début de la saison 2015 avec une monoplace 2014 adaptée

Il y a quelques jours, le Groupe Stratégique composé de la FIA, de la FOM et de six équipes aurait mis un terme aux ambitions de Marussia de participer au début de la saison 2015 avec une monoplace 2014 adaptée.

Plusieurs écuries se sont opposées à la participation de Marussia dans ce contexte, notamment Force India qui s'est justifié par la suite, estimant que le "manque d'informations" et les "garanties incertaines" signifiaient que le projet n'était pas viable. Il faut souligner qu'une non-participation de Marussia au championnat 2015 permettrait aux équipes de se partager ses primes, ce qui représenterait un bonus d'environ cinq millions d'euros pour chacune.

Cette décision du Groupe Stratégique a été vivement critiquée, notamment par un homme qui est l'incarnation-même des petites écuries : Giancarlo Minardi.

"C'est un comportement absurde et anti-sportif", déclare Minardi sur son site internet. "En s'y opposant, les petites équipes espèrent se partager la somme due à Marussia, mais peut-être qu'elles n'ont pas compté jusqu'à dix. Si on se débarrasse des deux Cendrillon, Caterham et Marussia, cela veut dire que la grille est plus petite. Par conséquent, la dernière ligne va être occupée par des équipes aux budgets et ambitions bien plus grandes, avec des conséquences commerciales et en termes d'image à vérifier".

Cette situation rappelle des souvenirs au fondateur de l'ancêtre de Toro Rosso : "Cela me rappelle les saisons 1996 et 1997, où j'ai défendu avec acharnement l'importance des petites équipes. J'affirmais que sans des équipes qui participent avec passion mais avec des moyens limités, en espérant, qui sait, trouver les finances nécessaires pour l'avenir, de grands constructeurs se retrouveraient inévitablement en dernière ligne".

"Cette situation s'est produite à plusieurs reprises dans les années 2000", poursuit l'Italien. "Les constructeurs n'attendent pas de se développer et d'obtenir de bons résultats : ils ont des objectifs commerciaux et liés à l'image à court terme et la conséquence évidente des choix faits lors de ces années est qu'année après année, nous les avons presque tous perdus".

Minardi espère donc que le bon sens prévaudra et que le retour de Marussia sur la grille sera permis. "J'espère que ce n'est pas la décision finale et qu'il y a de la place pour la réflexion. Maintenant comme alors, ce sport a besoin de ces équipes qui participent laborieusement et espèrent trouver les moyens nécessaires à un futur plus glorieux", conclut-il. C'est bien l'intention de Marussia, qui a réitéré sa motivation à être sur la grille en 2015, quitte à manquer les premières épreuves de la saison.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso , Force India
Type d'article Actualités