Minardi - Monza doit rester un événement incontournable

partages
Minardi - Monza doit rester un événement incontournable
Par : Olivier Guillaume
7 avr. 2015 à 10:00

Giancarlo Minardi
Marche sur le circuit de Monza
Entrée Monza
Marche sur le circuit de Monza
L'ancien banking de Monza
Marche sur le circuit de Monza

Alors que la Formule 1 a perdu le Grand Prix d'Allemagne - du moins pour cette année - Bernie Ecclestone a récemment confirmé que la course organisée à Monza était également en danger. De plus en plus de voix s'élèvent contre la disparition ou la mise en danger des Grand Prix européens, dont celle de l'ancien patron d'équipe Giancarlo Minardi.

"En Italie, le Grand Prix est l'équivalent des Jeux Olympiques, du football ou des championnats du monde de natation, c'est un événement national incontournable !" s'exclame-t-il. "Les Grand Prix qui disparaissent actuellement sont des événements qui portent des nations entières, et pas seulement au niveau sportif. Il serait grand temps d'y réfléchir."

C'est en 2016 que l'actuel contrat passé entre la FOM et le circuit de Monza prendra fin. Le célèbre tracé italien est appelé par Bernie Ecclestone a consentir des efforts sur deux fronts : le renouvellement de ses infrastructures d'une part, et la recherche de fonds supplémentaires d'autre part – la somme de 24 millions d'euros est évoquée.

"Jusqu'à présent, Monza a bénéficié d'un traitement de faveur, mais cela ne durera plus," affirme Minardi. "Le problème de Monza est le même qu'ailleurs en Europe : leur unique source de revenus provient de la vente des billets, puisque les redevances et la logistique dépendent de la FOM. Il est impossible de survivre et de couvrir l'ensemble des coûts via le modèle actuel."

Le modèle des pays émergents

Pour Minardi, la solution pourrait venir du monde politique. Il estime en effet qu'un Grand Prix national devrait être considéré par les gouvernements comme n'importe quel autre grand événement sportif.

"La F1 doit être considérée comme les plus grands événements, pour lesquels interviennent les fédérations nationales et les gouvernements. L'Italie, par exemple, possède un patrimoine culturel reconnu dans le monde entier. La Formule 1 doit donc être utilisée comme un aimant afin d'attirer les touristes de partout. Je rappelle également que Monza est une ville très facilement accessible."

L'ancien patron d'écurie explique que c'est exactement ce que réalisent aujourd'hui les pays émergents comme Abu Dhabi, Singapour ou encore la Russie.

"Ils ont tous parié sur la F1 pour accroître les revenus des secteurs touristiques, commerciaux et industriels. Certaines sociétés comme Petronas en ont profité pour agrandir leur image à l'échelle mondiale. La F1 n'est pas seulement un sport d'élite, il y a derrière chaque voiture des milliers d'emplois à travers le monde."

Prochain article Formule 1
Mercedes - Un nouveau coup de chaud est-il possible face à Ferrari ?

Article précédent

Mercedes - Un nouveau coup de chaud est-il possible face à Ferrari ?

Article suivant

Force India croit en ses chances de marquer des points

Force India croit en ses chances de marquer des points

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Actualités