Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
7 jours

Comment "Mister Crash" a capturé le moment marquant du GP de Monaco

partages
commentaires
Comment "Mister Crash" a capturé le moment marquant du GP de Monaco
Par :
28 mai 2019 à 15:38

Quelques heures après avoir réalisé une série de clichés qui a capté l'un des moments marquants de la lutte entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, le photographe Hasan Bratic est revenu sur les conditions de réalisation de ces photos pour Motorsport.com.

Obligé de composer avec une monte pneumatique à la limite, Lewis Hamilton a passé sa course à contenir Max Verstappen, jusqu'au 76e tour. Dans cette boucle, le Néerlandais, enfin assez proche à la sortie du virage du Portier, a pu prendre l'aspiration de la Mercedes jusqu'au freinage de la chicane. La Red Bull a alors plongé à l'intérieur du Britannique, l'aileron avant de la RB15 touchant la roue arrière gauche de la W10, obligeant Hamilton à un tout-droit et Verstappen à s'avouer finalement et définitivement vaincu.

Après la course, des clichés incroyables de cette séquence ont émergé. Une série de photos prises par un photographe idéalement placé à l'intérieur du premier virage de la chicane du Port, au plus près de l'action. C'est Hasan Bratic qui en est l'auteur et il raconte : "L'an passé, j'étais exactement au même virage pendant la course de Monaco. Cinq tours avant la fin, j'ai pensé : 'Et merde, je vais au podium'. Et juste au moment où je suis parti, Leclerc s'est crashé."

Lire aussi :

"Cette année, je me suis dit : 'Quoi qu'il arrive, je resterai jusqu'à la fin'. Hamilton et Verstappen, ainsi que Vettel et Bottas, ont été ensemble pendant toute la course, donc j'espérais de l'action. J'ai vu que les pneus de Hamilton n'étaient plus très en forme. Par chance, Max a tenté le coup."

"Vous jouez avec beaucoup d'objectifs et de vitesses d'obturation quand vous prenez des photos. Quelques tours plus tôt, j'ai pris des clichés avec un objectif différent et une vitesse d'obturation plus lente. Si l'incident s'était produit à ce moment-là, les photos n'auraient jamais été aussi bonnes. Par chance, j'avais les réglages parfaits au bon moment."

Cliquez sur les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

1/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

2/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

3/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

4/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

5/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

6/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

7/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

8/8

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

L'histoire de "Mister Crash"

Bratic s'est fait une spécialité, ces derniers mois, d'être au bon endroit et au bon moment pour capter des incidents. Grâce à cela, il a gagné un nouveau surnom. "Depuis l'année dernière, mes collègues m'appellent 'Mister Crash'. L'an passé, j'ai pris sept ou huit accidents en photo. Ça a commencé au Paul Ricard avec le crash d'Ericsson, lors duquel sa voiture a pris feu."

"Après cela [avant, en fait, ndlr], j'étais le seul avec des images des deux Red Bull à Bakou, et j'avais les meilleurs clichés [de l'accident] d'Ericsson à Monza. C'est comme ça que j'ai eu ce surnom. Maintenant, tout le monde me demande dans quel virage je vais me tenir et ils me suivent."

"Monaco est spécial. Vous ne pouvez être aussi près des voitures nulle part ailleurs. La série des deux Red Bull qui s'accrochent à Bakou est ma série la plus connue, mais c'était pris de loin. À Monaco, j'avais le nez dessus. La série complète est super, j'ai 30 images qui sont toutes nettes et bonnes."

D'autres photos marquantes prises par Hasan Bratic

Cliquez sur les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

Italie 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37

Italie 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37
1/11

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

Italie 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37

Italie 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37
2/11

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

Italie 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37

Italie 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37
3/11

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

Azerbaïdjan 2019 - Robert Kubica, Williams FW42

Azerbaïdjan 2019 - Robert Kubica, Williams FW42
4/11

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

Azerbaïdjan 2019 - Charles Leclerc, Ferrari SF90

Azerbaïdjan 2019 - Charles Leclerc, Ferrari SF90
5/11

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

Allemagne 2018 - Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Allemagne 2018 - Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
6/11

Allemagne 2018 - Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09

Allemagne 2018 - Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
7/11

France 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37

France 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37
8/11

France 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37

France 2018 - Marcus Ericsson, Sauber C37
9/11

Azerbaïdjan 2018 - Max Verstappen et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Azerbaïdjan 2018 - Max Verstappen et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
10/11

Photo de: Sutton Motorsport Images

Azerbaïdjan 2018 - Max Verstappen et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Azerbaïdjan 2018 - Max Verstappen et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
11/11

Photo de: Sutton Motorsport Images

Avec Casper Bekking et Valentin Khorounzhiy

Article suivant
Pérez est pessimiste pour l'avenir du Grand Prix du Mexique

Article précédent

Pérez est pessimiste pour l'avenir du Grand Prix du Mexique

Article suivant

Ferrari et Red Bull avec moins de tendres que Mercedes à Montréal

Ferrari et Red Bull avec moins de tendres que Mercedes à Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard