Vers une modification du Paul Ricard pour le GP 2020 ?

Suite aux critiques sur la qualité des courses 2018 et 2019, les organisateurs du Grand Prix de France envisagent des changements importants au niveau de la configuration du tracé du Castellet.

Vers une modification du Paul Ricard pour le GP 2020 ?

Les responsables du Circuit Paul Ricard sont en discussion avec la FIA et la FOM pour trouver des moyens de rendre les courses plus spectaculaires, notamment au niveau des dépassements. Trois points clés sont évoqués : un changement de profil de la chicane dans la ligne droite du Mistral, l'ajout d'une troisième zone DRS avant Signes et une configuration différente du premier secteur de la piste.

L'ancien directeur d'écuries en Formule 1, Éric Boullier, désormais conseiller stratégique pour l'épreuve, a déclaré que les discussions avaient commencé avec le directeur de course de la discipline, Michael Masi, dès juillet dernier. La FOM a également été impliquée dans le processus.

Voir aussi :

S'exprimant en exclusivité pour Motorsport.com, Boullier a déclaré : "J'ai demandé ce que l'on pouvait faire. Ils sont revenus vers moi avec une configuration totalement nouvelle pour la piste qui n'était pas 'Paul Ricard' du tout. C'était un nouveau circuit, donc une histoire différente ! Mais cela faisait partie du but de ma demande, de savoir ce que l'on pouvait faire. Donc je suis désormais dans le processus de retour vers veux et de leur dire quelles idées sont bonnes et avec lesquelles je suis d'accord. Nous travaillons dessus et nous allons voir ce qui peut être fait."

La configuration actuelle du début de la piste du Castellet, qui privilégie la moyenne vitesse, est une zone d'amélioration possible car elle ne favorise pas les luttes en piste. "Sur la base des résultats que j'ai vus de la part de la FOM, [la première partie du circuit] va être ma suggestion. Pas pour tout redessiner. Nous allons conserver la chicane, et conserver Signes et Beausset parce qu'il s'agit de virages signatures. Mais peut-être que nous pourrons modifier [la partie allant] du virage 1 au virage 4, pour la rendre, disons, plus rapide, avec un gros freinage. Et ensuite, avoir deux grandes lignes droites qui pourraient encourager les équipes à rouler avec moins d'appui."

La chicane du Mistral restera

Un temps envisagé, notamment à la demande des pilotes, le retrait de la chicane de la ligne droite du Mistral ne se fera pas. "Tout le monde dit 'retirez cette chicane, pour avoir une ligne droite et ça va résoudre votre problème'. Oui, mais cela en crée plus pour moi parce que j'ai 10'000 places en tribune là-bas. Et évidemment la principale source de revenus pour un promoteur de Grand Prix est la vente de billets. Donc, où je vais pouvoir mettre ces 10'000 personnes ? En plus, également, toutes les manœuvres de dépassement s'y passent."

Malgré tout, la chicane pourrait être resserrée pour créer une zone de freinage plus importante encore. "Nous pouvons un petit peu changer la configuration pour rendre le freinage plus important et ça donnerait 20 mètres de plus pour la seconde partie [de la ligne droite] où, si nous avons une troisième zone DRS, nous pourrions peut-être voir plus de dépassements."

Lire aussi :

Pour le moment, aucune décision n'a été prise et la question des coûts pèsera dans la balance. "Je ne sais pas encore", a répondu Boullier à une question sur le moment de la décision. "Nous devons prendre la décision et trouver qui va payer pour ça."

Sur le plan des animations, et alors que F2 et F3 ne seront pas présentes en 2020, le Paul Ricard prévoit tout de même un programme important au niveau des courses de support, avec notamment un festival historique et un paddock ouvert aux fans, de type Goodwood. "Nous avons décidé de pousser avec la FOM vers des séries avec plus de 30 voitures, et beaucoup d'action en piste pour faire plaisir aux fans, avec du spectacle. Et parce qu'il s'agira du 70e anniversaire de la F1, j'aimerais faire venir des vieilles voitures et avoir un paddock ouvert, dans le style de Goodwood, où les fans pourront toucher les voitures et discuter avec les propriétaires. Ce n'est pas une bonne chose d'avoir ces paddocks fermés partout, c'est bien de les ouvrir."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Essais d'Abu Dhabi : qui sera en piste ?

Article précédent

Essais d'Abu Dhabi : qui sera en piste ?

Article suivant

Hamilton chez Ferrari ? "25% de chances" selon Wolff

Hamilton chez Ferrari ? "25% de chances" selon Wolff
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021