Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les progrès techniques de Sauber à Monaco

Sauber a été l’écurie qui disposait du plus grand nombre de nouveautés techniques à Monaco, mais plusieurs étaient déjà destinées au Grand Prix d’Espagne.

L’équipe technique a préféré attendre de bien comprendre le fonctionnement de sa C36 modifiée à Barcelone avant d’introduire un second lot de nouvelles pièces, plusieurs étant d’ailleurs spécifiques au circuit urbain de Monaco.

Ces nouvelles pièces apportées dans la Principauté, dont certaines ont été testées en Espagne, incluent un aileron avant révisé, des écopes de freins avant dotées d’un ailette, des aubes de déviation en deux éléments, des évents de chaleur modifiés sur le dessus des pontons et un nouvel aileron arrière.

Aubes de déviation

Les nouvelles aubes, vues en Espagne, auraient normalement dû demeurer inchangées durant quelques Grands Prix, mais Sauber les a légèrement corrigées pour Monaco en divisant les deux éléments sur son rebord inférieur.

Autres modifications majeures

La zone qui entoure l’entrée d’air des pontons est soumise à des études aérodynamiques poussées. Les modifications apportées par Sauber dans cette zone s’inspirent fortement de solutions vues ailleurs, même si tout est évidemment adapté à la C36.

Détails de la Sauber C36
Détails de la Sauber C36

Photo de: Giorgio Piola

Le changement principal touche les dérives latérales. L’élément unique vu auparavant a été changé en faveur de trois déflecteurs (illustrés par les flèches rouges), semblables à ceux de la Mercedes W08 lors de sa présentation. Comme c’est le cas sur la Mercedes, le troisième élément, celui placé en arrière, n’est plus fixé au fond plat, ce qui libère cette région pour faire de la place aux autres déflecteurs. Le prolongement du fond plat se fixe désormais au bord de fuite de la dérive, qui est maintenant beaucoup plus longue (flèche verte) tandis que la petite volute du bord du fond plat (flèche blanche) est dotée de deux mini ailettes au lieu d’une seule. Puis, on retrouve deux autres mini ailettes sur le bord du fond plat (flèche mauve).

Échancrures du plancher de la Sauber C36
Échancrures du plancher de la Sauber C36

Photo de: Giorgio Piola

Sauber a aussi introduit un fond plat à échancrures, comme ceux des équipes Toro Rosso, Mercedes, Haas et McLaren. Toutefois, contrairement à ces écuries, le fond plat de la Sauber possède, comme la Ferrari, une autre échancrure, presque invisible, à l’arrière (flèche jaune).

Plancher de la Sauber C36, et ses éléments aérodynamiques
Plancher de la Sauber C36, et ses éléments aérodynamiques

Photo de: Sutton Motorsport Images

La zone de fond plat située juste devant les pneus arrière a aussi été revue. On note désormais une longue fente juste devant les pneus (flèche rouge) et, imitant McLaren, Sauber a ajouté une volute au bord de fuite du fond plat. Ces deux modifications sont destinées à mieux gérer les effets néfastes du sillage des pneus, car l’air turbulent généré par la déformation des pneus perturbe le travail du diffuseur.

T-wing abaissé et diffuseur

L'arrière de la Sauber C36
L'arrière de la Sauber C36

Photo de: Giorgio Piola

En Espagne, les C36 étaient munies d'un T-wing en forme de cintre. Cet artifice a été conservé à Monaco, en plus d’un second, situé juste un peu plus bas, au-dessus de l’évent d’air chaud de l’unité de puissance. Les ingénieurs ont calculé que la traînée générée par ces deux T-wings n’était pas un problème sur ce circuit lent.

Notez que l’écurie suisse avait appliqué de la peinture de visualisation sur le diffuseur au moment où cette photo a été prise. La section externe du diffuseur a été modifiée et se distingue par une série d’ailettes semblables à celles utilisées par Ferrari depuis plusieurs années. Cette suite d’ailettes permet d’accumuler un gradient de pression qui non seulement aide au fonctionnement du diffuseur, mais repousse aussi le sillage des pneus arrière.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Analyse
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola