Monaco : L’importance de la qualification

La qualification est toujours un moment important qui peut conditionner le résultat d’un Grand Prix

La qualification est toujours un moment important qui peut conditionner le résultat d’un Grand Prix.

Cette année, en dépit des possibilités de stratégies décalées liées à la versatilité des pneus Pirelli, partir devant reste une priorité, même si Mercedes, avec trois poles consécutives, n'a jamais été proche de signer le moindre succès depuis le début de la saison en course.

Mais à Monaco plus qu’ailleurs la qualification est cruciale, en raison des rarissimes occasions de dépassement disponibles. Ainsi, au cours des 11 dernières éditions du Grand Prix de Monaco, le vainqueur ne s’est jamais élancé plus loin que de la 3e place, et le vainqueur du Grand Prix fut le poleman à huit reprises.

Deux pilotes sont parvenus à réaliser de spectaculaires remontées, particulièrement remarquées en Principauté. En 2006, parti de la 22e position, Michael Schumacher termina la course en 5e position. En 2010, Fernando Alonso, parti 24e de la voie des stands, remonta jusqu’en 6e position. Mais on se souvient également des errements d'un David Coulthard, alors chez McLaren, bloqué pendant d'interminables boucles derrière l'Arrows d'Enrique Bernoldi ou les récentes processions en tête de course...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Enrique Bernoldi , Michael Schumacher , David Coulthard , Fernando Alonso
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités