Avec une F1 erratique, Mercedes ne se relâchera pas

Malgré la série en cours avec Lewis Hamilton, et un nouveau succès décroché au Japon, Mercedes ne veut pas se réjouir tant que le comportement de sa monoplace ne sera pas totalement compris.

Avec une F1 erratique, Mercedes ne se relâchera pas
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, et le reste du peloton au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10

En s'imposant à Suzuka dimanche, Lewis Hamilton a porté son avance en tête du championnat à 59 points sur Sebastian Vettel. Malgré cette huitième victoire de la saison, la quatrième en cinq Grands Prix depuis la trêve estivale, Mercedes ne veut pas se satisfaire, alors que la W08 présente un comportement trop souvent erratique.

Alors que les deux titres mondiaux semblent se rapprocher, l'écurie de Brackley veut mettre le doigt sur un certain nombre de problèmes au cours des quatre dernières épreuves de la saison, notamment pour comprendre la différence de performance qui peut affecter la Flèche d'Argent d'un circuit à un autre.

"Il n'y a pas de changement d'approche", prévient Toto Wolff, directeur de Mercedes. "On doit juste continuer à voir les choses une course à la fois. Nous avons toujours une 'diva' qui doit être comprise. À moyen terme, et dans la manière dont nous regardons les choses, on parle de notre performance par rapport à celle de nos principaux concurrents."

"Je ne dirais pas que nous sommes complètement dominants face à Red Bull ou Ferrari. Nous avons bénéficié des malheurs de Ferrari et de ses problèmes de fiabilité lors des trois dernières courses, mais ça ne veut pas dire que l'on s'applaudit en retour. Au contraire, je pense que nous devons continuer à faire des efforts."

Tirer les leçons du calvaire de Ferrari

Toto Wolff ne s'en cache pas, disposer d'une telle avance comptable dans les deux championnats alors qu'il reste si peu de Grands Prix apporte une motivation énorme. Néanmoins, la manière dont Ferrari a subi une crise de plein fouet au cours du dernier mois est un avertissement à prendre en considération pour n'importe quelle autre équipe, selon l'Autrichien.

"Si ça se passe normalement pour tout le monde, c'est un énorme avantage [de points]", admet Toto Wolff. "Mais on peut voir comment ça a vite changé avec Sebastian. Il a été éliminé à Singapour, perdu 25 points, n'était pas compétitif en Malaisie, n'a pas marqué beaucoup de points, et a eu un nouveau problème ici."

"On peut voir comme ça peut vite tourner. Nous devons donc avoir une attitude humble vis-à-vis du sport automobile. C'est ce qui le rend passionnant. Il y a toujours un certain degré d'inattendu qui peut survenir, et nous ne lèverons pas le pied jusqu'à ce que ce soit terminé."

partages
commentaires
Stats - Hamilton impérial à Suzuka

Article précédent

Stats - Hamilton impérial à Suzuka

Article suivant

La F1 veut un Grand Prix des Pays-Bas en ville

La F1 veut un Grand Prix des Pays-Bas en ville
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021