Montagny - "Quelque chose qui cloche" avec le son des V6

partages
commentaires
Montagny -
26 mars 2014 à 15:00

Le premier constat frappant fait par les téléspectateurs du Grand Prix d’Australie, il y a moins de deux semaines, a bien entendu concerné le changement frappant que représente le son du V6 turbo hybride par rapport au V8 atmosphérique

Le premier constat frappant fait par les téléspectateurs du Grand Prix d’Australie, il y a moins de deux semaines, a bien entendu concerné le changement frappant que représente le son du V6 turbo hybride par rapport au V8 atmosphérique. Un changement qui n’a pas été perçu de façon positive par l’essentiel des fans, ni même des promoteurs du Grand Prix d’Australie et de Bernie Ecclestone lui-même. Sujet de discussion récurrent depuis les essais hivernaux, le bruit en F1 fait partie du show, comme le reconnaît volontiers Franck Montagny.

« Si je regarde les voitures de l’extérieur, elles me donnent envie de monter dedans ! Je n’aurais pas dit ça l’année dernière… Je pense que les sensations sont vraiment nouvelles pour les pilotes », commence le pilote français au moment de décrire les monoplaces 2014 pour Sport24.

« Mais d’un point de vue de spectateur, je peux comprendre un certain mécontentement quand on a payé sa place 100 euros. Pour le public, le bruit est souvent synonyme de vitesse. Or, lorsqu’ils vont voir passer des monoplaces du GP2 le même week-end sur le même circuit en étant beaucoup plus bruyantes, ils vont penser qu’elles sont plus rapides qu’une F1. Il y a quelque chose qui cloche »…

Le sport n’est évidemment pas insensible à sa perception extérieure, et il ne fait aucun doute que les décisionnaires sont alertés au sujet du désamour potentiel que peut engendrer une telle révolution en termes de bruit.

« Je pense qu’il y aura un changement en cours de saison », estime Montagny. « Techniquement, ce n’est d’ailleurs pas très difficile à faire. Dans le civil, on utilise déjà des procédés pour permettre aux voitures électriques de faire plus de bruit pour éviter les incidents avec les piétons. On peut intervenir sur le pot d’échappement en faisant deux sorties. Mais on ne fera pas de miracle non plus. Les moteurs présents dans une F1 sont des blocs d’1,6 litre. L’ère des V10 et des V8 bruyants est désormais révolue ».

Prochain article Formule 1
Peugeot - Nous visons la victoire sur le Dakar 2015

Article précédent

Peugeot - Nous visons la victoire sur le Dakar 2015

Article suivant

Infographie - Les données de Sepang

Infographie - Les données de Sepang

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Franck Montagny , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités