Montezemolo : "L'introduction du KERS est une erreur"

Très présent dans la presse ces derniers temps, Luca di Montezemolo a effectué une nouvelle sortie médiatique avec laquelle il risque de s'attirer les foudres des instances dirigeantes de la F1

Très présent dans la presse ces derniers temps, Luca di Montezemolo a effectué une nouvelle sortie médiatique avec laquelle il risque de s'attirer les foudres des instances dirigeantes de la F1.

Cette fois-ci, le président de Ferrari remet en cause l'introduction du Kinetic Energy Recovery System (KERS) en expliquant que son développement pour l'année prochaine entraînera une importante augmentation des dépenses.

"Ce n'est pas possible de tout faire en une nuit. Il y a tout un processus. Année après année. Le KERS est une erreur. Quel que soit ce que nous découvrions, il n'y a rien de comparable entre le KERS des F1 et le KERS utilisé sur les voitures de route."

"Mais pour 2012 le KERS pourrait être un élément important d'un nouveau package qui prend en considération les problèmes liés à l'environnement. Le KERS constitue la plus grosse part des dépenses de la F1 pour 2009."

"Je ne suis pas contre le principe du KERS, il est important que les recherches des écuries bénéficient à l'environnement, mais la tournure actuelle des événements est une erreur. Ce doit être un package pour l'avenir et nous avons besoin de trois ou quatre ans pour travailler sur le package complet moteur/KERS."

Outre l'utilisation du KERS, le président de la FOTA s'est une nouvelle fois montré très critique envers la F1 actuelle et les tracés sur lesquels il est impossible de dépasser.

"Avoir deux ou trois Monte-Carlo, c'est trop. La prochaine fois nous pourrions courir dans le Colisée ou peut-être au sein du Vatican. Ce n'est pas de la course."

"Je ne pense pas que nous ayons besoin de plus de bateaux, d'endroits historiques. Je pense qu'il nous faut plus de circuits où il est possible de dépasser, où le public peut apprécier la compétition, pas un endroit où un accident comme celui de Piquet peut détruire l'ensemble de la course."

"L'un des problèmes auxquels la F1 doit faire face est que nous devons améliorer la compétition afin que la course ne soit pas seulement intéressante lorsqu'il pleut ou que la voiture de sécurité entre en piste. Si nous regardons les dix dernières années, nous avons changé à de nombreuses reprises les règlements sportifs et techniques. Parfois il est important de changer, quitte à repartir d'une feuille blanche."

"Mais c'est comme demander à un joueur de football de jouer sous la pluie avec des chaussures d'entrainement, du coup il glisse en permanence. Ce n'est pas naturel. Je pense que nous devons adapter les règlements afin d'augmenter les possibilités de dépasser."

"De nouveaux circuits, avec de bonnes opportunités de dépassements. De vrais tracés, pas des circuits touristiques. Au moins Monte-Carlo a une histoire. En avoir deux ou trois comme ça, c'est trop."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités