Monza du point de vue pneumatique

-> Environ 75% du tour de Monza est négocié en pleine charge d’accélération, mais il y a de grosses zones de freinage, plaçant de lourdes requêtes sur les freins

-> Environ 75% du tour de Monza est négocié en pleine charge d’accélération, mais il y a de grosses zones de freinage, plaçant de lourdes requêtes sur les freins. A l’approche de la première chicane, les F1 passent de 340 km/h à 80 km/h en seulement 150 mètres !

-> En plus des lignes droites, le tracé compte plusieurs courbes très rapides. Les pilotes subissent 3.7g dans la Parabolique. Une énergie qui traverse également les pneus.

-> Les trois zones où les pneus travaillent le plus à Monza sont la première chicane (qui se caractérise par un gros freinage), la Chicane Ascari (avec de rapides changements de direction) et la célèbre Parabolique (un long virage en ouverture générant de grosses forces latérales).

-> La vitesse de pointe en ligne droite à Monza peut atteindre, selon les réglages, les 340 km/h. La force générée peut faire chauffer les pneus jusqu’à 130°C, soit le pic de température observé sur toute la saison.

-> Les deux pilotes arrivés en tête du Grand Prix 2012 (Hamilton et Pérez) ont utilisé une stratégie à un arrêt unique. Pérez était remonté au second rang depuis la 13ème position de la grille. Hamilton avait attaqué en medium, avant de passer les durs, tandis que Pérez avait fait le contraire. Le pilote le mieux placé en deux arrêts aux stands fut Michael Schumacher, 6ème avec Mercedes.

-> Les équipes alignent des packages aéro particuliers pour Monza, avec les niveaux d’appuis les plus faibles de la saison. Les réglages mettent l’accent sur le grip mécanique plutôt qu’aérodynamique.

-> Les images thermiques diffusées au cours des essais libres de vendredi à la télévision, fournissent des informations intéressantes concernant les températures auxquelles sont soumises les pneus sur un circuit à grande vitesse comme Monza. Lorsque les pneus sortent de leurs couvertures protectrices, leur température est de 80-90°C. Sur un tour, les pneus montent à une température d’environ 130°C en surface au niveau de La Roggia, mais chutent à 80°C à l’abord de cette même zone. Le second secteur le plus important en termes de températures est la longue et rapide Parabolique (125°C). Ascari se négocie par ailleurs avec des températures de 120°C.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités