Monza montre peu d'intérêt pour l'alternance avec Imola

Les dirigeants du circuit de Monza ont déclaré ne pas être intéressés par l'éventualité de l'alternance avec Imola pour le Grand Prix d'Italie. Cette offre ne sera acceptée par la direction du circuit lombard que s'il s'agit de la seule possibilité de sauver la manche italienne du Championnat du Monde.

Motorsport.com a révélé la semaine dernière que des représentants du circuit d'Imola avaient rencontré Bernie Ecclestone pour essayer de trouver un accord pour un retour du circuit en F1, dans un contexte où l'avenir de Monza dans la catégorie reine du sport automobile est incertain.

Lire aussi - Exclusif - Imola en négociation pour sauver le GP d'Italie

La possibilité d'une alternance entre les deux tracés à partir de 2017 a été évoquée. En théorie, c'est une option qui permettrait aux deux circuits de trouver les revenus nécessaires pour accueillir le Grand Prix.

Ce n'est toutefois pas l'avis d'Ivan Capelli. Président de l'Automobile Club de Milan qui gère la course de Monza, l'Italien a déclaré son désintérêt pour l'alternance en exclusivité pour Motorsport.com.

"Nous n'avons reçu aucune proposition officielle d'alternance de la part d'Imola," affirme-t-il. "L'expérience de tout le monde montre que ce genre de situation n'est pas bon pour la F1. En Espagne, cela n'a pas marché, en Allemagne, cela n'a pas marché, cela n'a pas marché au Japon avec Suzuka et Fuji."

Lire aussi - Ecclestone confirme les bons contacts avec Imola

"Nous avons un contrat qui est là et nous voudrions le renouveler. Mais en tant que sportif, je dis que si l'alternance est la seule option que nous avons pour ne pas perdre le GP d'Italie, alors nous devons y réfléchir."

"Mais parce que l'alternance ne marche pas, nous devrions trouver une nouvelle idée pour interpréter ce genre de situation. Pour l'instant, je ne pense pas qu'il y en ait une."

Les dirigeants du circuit de Monza devraient rencontrer Ecclestone prochainement pour présenter une offre dont ils espèrent qu'elle sera suffisante pour s'assurer un nouveau contrat, et Capelli compte sur le soutien du gouvernement italien face à la menace de l'absence du Grand Prix d'Italie.

"Disons que le fait qu'Imola se dise prêt réveille probablement un petit peu les politiciens à Rome qui doivent soutenir le Grand Prix," estime l'ancien pilote de F1. "Nous allons bientôt rencontrer Ecclestone pour lui montrer notre situation et notre proposition."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Ivan Capelli , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités
Tags alternance, imola, monza