Le moteur Honda F1 est "bien plus fort" qu'on ne le croit

Honda a fait "de grands pas en avant" et est "beaucoup plus fort qu'on ne le croit", selon l'un des pilotes rivaux de Toro Rosso, Marcus Ericsson.

Le moteur Honda F1 est "bien plus fort" qu'on ne le croit

Les deux points inscrits par Pierre Gasly en Belgique ont permis à Toro Rosso et Honda d'atteindre la barre des 30 unités, soit autant que le total atteint par McLaren au terme de la saison 2017, la dernière de ses trois années difficiles aux côtés du constructeur japonais, ce dernier se préparant à fournir l'équipe Red Bull dès l'année prochaine.

Bien que Honda ait gardé ses développements secrets cette saison, la firme a réalisé des gains considérables au niveau de l'agrément de conduite depuis l'an dernier et a introduit une évolution du moteur à combustion au Canada. Cette évolution a été suivie par des développements plus modestes qui n'ont pas entraîné de changements au niveau du moteur à combustion ou de nouveaux éléments pour le système de récupération d'énergie.

Lire aussi :

C'est Marcus Ericsson, pilote Sauber, qui a le plus souffert de la progression de Honda à Spa, où il a été surpris par la vitesse en ligne droite des Toro Rosso, même en tenant compte de leur utilisation du DRS. "J'étais dans la zone DRS de Gasly et je ne pouvais pas le doubler, je ne pouvais même pas m'approcher", a déclaré le Suédois, Sauber ayant subi les affres d'une plus grande traînée aéro à Spa et à Monza.

"Je pense que cela montre bien que Honda a fait de grands pas en avant. Je crois toujours que Mercedes et Ferrari ont les deux unités de puissance les plus fortes, mais Honda est beaucoup plus fort qu'on ne le croit. Ça a été confirmé quand nous avons été confrontés à eux."

Même si les chiffres des vitesses de pointe peuvent être trompeurs, Honda a réduit son déficit dans le domaine d'une année sur l'autre. Gasly a confirmé son résultat du Grand Prix de Belgique en se hissant dans la dernière partie des qualifications du GP d'Italie à Monza, le moteur Honda passant l'épreuve des deux des circuits les plus sensibles à la puissance de la F1.

Sa fiabilité a également été bien meilleure cette saison, Max Verstappen soulignant que l'utilisation accrue de pièces du moteur par rapport à ses rivaux était trompeur car Honda a effectué des changements tactiques lors des mauvais week-ends pour augmenter le nombre d'éléments présents dans son parc.

Lire aussi :

Tout en sollicitant plus le moteur, Honda a également réagi aux déficiences mises en évidence par le GP d'Azerbaïdjan plus tôt cette saison. Depuis, le motoriste a développé sa stratégie de déploiement d'énergie et adapté sa communication entre l'équipe et les pilotes.

Tout cela s'est combiné pour améliorer de façon encourageante la performance de Honda malgré l'attente de l'introduction d'une dernière évolution majeure en 2018. Contrairement à Mercedes, Ferrari et Renault, Honda n'a pas introduit de nouveau bloc à Spa ou à Monza, mais Gasly a quand même battu deux fois les deux pilotes Williams, ainsi qu'un pilote de Force India et de Haas et les deux Sauber en Italie.

Honda a également pris l'avantage sur l'équipe d'usine Renault en Belgique et sur l'écurie cliente de la marque française, McLaren, en Italie, même si celles-ci ne bénéficiaient que du moteur Renault de spécification précédente.

"En termes de package, y compris au niveau de la gestion de l'énergie, ça a bien fonctionné", a déclaré Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda, à Motorsport.com. "Nous sommes toujours en train de revenir sur les constructeurs les plus forts qui ont un moteur plus puissant que nous, donc nous nous attendions bien sûr à des week-ends de course difficiles sur les circuits à grande vitesse. C'est pourquoi le résultat est très bon et important pour notre motivation."

partages
commentaires
Kubica ira voir ailleurs s'il ne peut pas être en F1 en 2019

Article précédent

Kubica ira voir ailleurs s'il ne peut pas être en F1 en 2019

Article suivant

Gasly veut une F1 "plus juste" pour les pilotes

Gasly veut une F1 "plus juste" pour les pilotes
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021