Moteur indépendant - Force India prêt à défier le vote de Mercedes

Force India votera en faveur de l’arrivée d’un motoriste indépendant en Formule 1, même si son partenaire Mercedes-Benz s’y oppose. 

Moteur indépendant - Force India prêt à défier le vote de Mercedes
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10 et Fernando Alonso, McLaren MP4-30 en lutte pour une position
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10 et Fernando Alonso, McLaren MP4-30 en lutte pour une position
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Fernando Alonso, McLaren MP4-30 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08 en lutte pour une position
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11 en lutte pour une position
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 abandonne
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08 devant son équipier Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Charger le lecteur audio

La FIA a confirmé lundi que des discussions vont débuter avec la FOM pour introduire un moteur standard en F1, qui sera fourni par un manufacturier indépendant à un prix plafonné. Si les grands constructeurs ne devraient pas y être favorables, la gouvernance de la F1 pourrait faire en sorte que cela se produise dès 2017, peu importe leur avis. 

Une simple majorité au sein du Groupe Stratégique F1 et une majorité écrasante à la Commission F1 suffiraient à aller dans ce sens, à moins que Ferrari ne décide d’exercer son droit de veto comme ce fut le cas dernièrement quant au plafonnement du prix des unités de puissance. Cela signifie que le choix des plus petites équipes serait crucial. Membre du Groupe Stratégique, Force India a déjà éclairci sa position. 

Interrogé par Motorsport.com pour connaître l’éventuel soutien de Force India au concept imaginé par la FIA, Bob Fernley n’hésite pas une seconde : "Absolument. Force India soutiendra l’idée d’un moteur indépendant, c’est la bonne chose pour la F1."

"Pour la F1, nous avons toujours besoin d’un moteur indépendant. J’en applaudis l’introduction et je crois que c’est absolument correct. Qu’est-ce que cela fera et qu’est-ce que c’est sensé faire, nous devons attendre jusqu’à ce que nous connaissions toutes les circonstances, mais je pense absolument que l’initiative est bonne."

Le directeur adjoint de Force India ne croit pas que l’introduction de ce moteur indépendant serait difficile à faire valider par le Conseil Mondial du Sport Automobile : "Je crois que si c’est quelque chose que la FIA et que les détenteurs des droits commerciaux [la FOM] veulent tous les deux, il n’y a pas grand-chose qui empêchera d’emprunter cette voie."

Toro Rosso également favorable

La position de Toro Rosso est également déjà arrêtée sur le sujet. Son directeur Franz Tost a fait savoir qu’il était lui aussi favorable à l’idée, qu’il juge cruciale pour aider les équipes clientes à diminuer leurs dépenses.

"Nous devons trouver une façon de réduire les coûts", rappelle-t-il. "Ce que je dis maintenant n’est pas nouveau, et je le disais il y a deux ans. Cette nouvelle réglementation [hybride] est fantastique du point de vue technique. C’est ainsi que sera la technologie à l’avenir. C’est un bon scénario pour la F1. Mais les constructeurs qui utilisent la F1 comme un outil marketing disposent de la scène pour montrer leur haute technologie, et il devrait y avoir une manière pour les équipes qui reçoivent leurs moteurs, qui sont des clientes, de les avoir à un prix acceptable."

"Pour un constructeur, peu importe qu’il dépense plus ou moins de 100 millions de dollars et qu’il montre ses produits partout dans le monde chaque week-end, il a le budget pour cela. Je crois que nous devrions tous nous réunir et négocier correctement, et des solutions pourraient être trouvées. Désormais la FIA et la FOM poussent pour cet équilibre en matière de motorisations, et pour Toro Rosso c’est une idée fantastique."

partages
commentaires
Wolff - La frustration de Rosberg est "compréhensible et humaine"
Article précédent

Wolff - La frustration de Rosberg est "compréhensible et humaine"

Article suivant

Williams reste sur deux succès au Mexique!

Williams reste sur deux succès au Mexique!
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021