Le moteur Mercedes "se dégrade bien plus que ces dernières années"

Après l'annonce de la pénalité moteur que devra subir Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo, Mercedes en a précisé les raisons.

Le moteur Mercedes "se dégrade bien plus que ces dernières années"

C'est avec un nouveau moteur que Lewis Hamilton a débuté son week-end brésilien à Interlagos, le cinquième de la saison. Une décision de Mercedes qui impliquera une pénalité de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix de São Paulo, compliquant un peu plus une situation déjà délicate sur le plan comptable dans la lutte pour le titre mondial.

Les inquiétudes autour de la fiabilité de l'unité de puissance allemande se sont ainsi confirmées, alors que l'écurie Championne du monde en titre a longtemps espéré éviter ce scénario. "Nous avons de la dégradation sur le moteur, dont la puissance va simplement continuer à décroître jusqu'à la fin de la saison", explique à Sky Sports Toto Wolff, directeur de Mercedes. "Nous n'avons pas encore trouvé pourquoi c'était le cas, mais nous la voyons juste diminuer lentement."

Malheureusement pour le Britannique, la pénalité et le quatrième moteur du Grand Prix de Turquie n'ont pas suffi, car l'état dans lequel se trouvaient ses éléments restants ont contraint son équipe à jouer la carte de la sécurité. À Istanbul, il avait reculé de dix places sur la grille de départ. Une sanction deux fois moindre au Brésil, donc, conformément au règlement en cas de nouveau changement hors quota. L'introduction de ce cinquième moteur à combustion interne (ICE) permettra à Hamilton de terminer la saison avec encore deux blocs encore utilisables.

"Nous avons vu ces dernières années qu'au-delà de 1000 km, le moteur perd un certain nombre de kilowatts. Le nôtre se dégrade bien plus que la moyenne de ces dernières années, et ça ne fait que s'accroître week-end après week-end. Si nous gardons le moteur, c'est sûr que nous ne serons pas compétitifs en Arabie saoudite et à Abu Dhabi."

Mercedes a fait le choix du week-end d'Interlagos pour changer ce moteur aussi en raison du format particulier du week-end, avec les troisièmes Qualifications Sprint de la saison. Pour Toto Wolff, il y a un petit espoir que cela offre "une opportunité" qui n'aurait pas forcément été la même sur un Grand Prix traditionnel.

"L'Arabie saoudite a évidemment l'air d'une bonne opportunité également, mais nous pensons que d'ici là le moteur va perdre davantage de puissance", conclut l'Autrichien. "D'après nos simulations, c'est le bon endroit pour le faire."

Lire aussi :

partages
commentaires
EL1 - Hamilton surpasse les Red Bull
Article précédent

EL1 - Hamilton surpasse les Red Bull

Article suivant

Szafnauer n'a "aucune intention" de quitter Aston Martin pour Alpine

Szafnauer n'a "aucune intention" de quitter Aston Martin pour Alpine
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021