Moteurs 2013 : Renault menace de quitter la Formule 1

Le motoriste français en a assez des tergiversations

Le motoriste français en a assez des tergiversations. Alors que Jean Todt et la FIA ont déjà annoncé leur intention de modifier la réglementation pour orienter la Formule 1 vers l'utilisation de moteurs turbo 1,6 litre de 4 cylindres en 2013, rien n'est encore fixé.

Cette option est en effet vivement contestée, notamment par Mercedes-Benz, Cosworth et Ferrari, mais également par Bernie Ecclestone. Du coup, tout le monde essaye de gagner du temps et l'objectif est de repousser l'introduction de ces nouvelles règles. Une situation que Renault ne compte pas accepter.

"Nous voulons savoir ce qu'il faut faire plutôt que de reporter ou de différer. Il semble que la situation soit en perte de contrôle. Nous comprenons et respectons les idées de Ferrari, Mercedes et Cosworth, mais nous ne sommes pas prêts à accepter des délais ou voir les choses changer dans ce sens," a indiqué Jean-François Caubet à Autosprint.

Le directeur général de Renault Sport F1 a également remis directement en cause la gestion de la Formule 1. "Cela devient un problème. Il n'y a rien de clair au sujet de qui dirige ce sport," a-t-il lancé.

La menace semble désormais de plus en plus claire : Renault pourrait stopper les frais en Formule 1 en 2013 si la situation ne lui convient pas. Une possibilité accentuée par les récentes déclarations de Jean Todt. "Les responsables de Renault m'ont dit qu'ils allaient quitter la Formule 1 si nous n'introduisons pas ce moteur pour 2013," avait expliqué le président de la FIA.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités